NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Le co-président de JP Morgan se rend à l’évidence face au Bitcoin

Après la banque d’investissement Morgan Stanley ce weekend, c’est au tour de la JP Morgan d’avouer qu’elle n’aura d’autre choix que d’épouser le bitcoin. C’est l’avis de Daniel Pinto, directeur général et co-président de la firme.

Et à la fin, c’est le bitcoin qui gagne

La banque new-yorkaise semble avoir complètement retourné sa veste. Nous attendons désormais avec gourmandise que son PDG Jamie Dimon fasse amende honorable pour que la capitulation soit totale. Pour rappel, voici un petit florilège de déclarations faîtes par Mr Dimon :

« Si vous êtes assez stupide pour l’acheter, vous en payerez le prix un jour. »

« Bitcoin est pire que la bulle des bulbes de tulipes. Ça va mal se finir. Quelqu’un va se faire tuer. »

Jamie a depuis mis de l’eau dans son vin en disant regretter ses mots durs à l’encontre de la cryptomonnaie. Il n’a toutefois toujours pas annoncé avoir changé d’avis. Si bien que la sortie de Daniel Pinto résonne encore plus fort.

Ce dernier a déclaré « qu’il n’y a pas encore de demande pour le bitcoin de la part de ses clients », mais qu’il était « certain que cela finira par changer ».

« Si une classe d’actif se développe et est utilisée par différents gestionnaires d’actifs et investisseurs, nous devrons nous y mettre », a-t-il ajouté au micro de CNBC.

Ces déclarations viennent confirmer les rumeurs provenant d’insiders. Ces derniers ont révélé que le top management de la banque est ouvert d’esprit vis-à-vis du bitcoin

Au fait, qu’en pense Goldman Sachs ?

Quand est-ce que GS finira aussi par courber l’échine ? D’après Coindesk, certaines sources affirment que la banque envisage de stocker des bitcoins pour le compte de ses clients… C’est évidemment un comble, mais, après-tout, cela fait sens dans le cas d’un gros investisseur.

Cela étant dit, officiellement, l’enthousiasme n’est pas au rendez-vous si l’on en croit Sharmin Mossavar-Rahmani, une des responsables de la stratégie d’investissement de la firme.

« Quelque chose avec une volatilité de 80 % sur le long terme ne peut pas être considéré comme un moyen de paiement » a-t-elle avancé avant de concéder que la technologie Blockchain est là pour rester, faisant écho à Jamie Dimon.

Et si cela n’était pas assez clair, Rahmani a enfoncé le clou début février en affirmant qu’il ne « suffit pas que tout le monde parle d’une idée pour en faire une réserve de valeur ». Elle avait alors aussi comparé le bitcoin à l’action de GameStop.

Il ne fallait pas s’attendre à autre chose de la part de la pieuvre new-yorkaise. Elle qui est bien connue pour avoir fourni un nombre impressionnant de gouverneurs à la FED…

Terminons en déclarant que Morgan Stanley, la troisième plus grande banque d’investissement de NY, a beaucoup plus de sympathie pour le bitcoin d’après des sources de Bloomberg.

Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo