Le consensus HPoS veut renforcer l’efficacité et l’évolutivité des réseaux blockchain

dim 14 Nov 2021 ▪ 8h30 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Technologie révolutionnaire qui trouve ses applications dans plusieurs domaines, la blockchain devrait bientôt entrer dans une nouvelle dimension. ANFS (Ante Network File System) vient en effet de lancer un algorithme de consensus blockchain à haute performance. Dénommé HPoS (Hybrid Proof of Sequence), il a été conçu pour améliorer l’efficacité opérationnelle et l’évolutivité des réseaux blockchain.

Une rencontre entre le POH, le NPOS et le PBFT

Depuis l’avènement du Bitcoin qui est basé sur le PoW (Proof of Work), les blockchains suivantes ont adopté plusieurs formes de consensus. Celui-ci est important dans le fonctionnement d’une blockchain, car il permet d’assurer la vérification des transactions qui y sont émises. Après plus d’une décennie de pratique, notamment dans l’industrie cryptographique, la technologie affiche quelques limites en termes d’évolutivité et d’efficacité. Alors que les consensus utilisés sont souvent mis en cause, comme dans le cas d’Ethereum, les développeurs d’ANFS pensent avoir trouvé la solution avec HPoS.

Basé sur le sharding, le HPOS a été conçu pour intégrer fondamentalement le PoH (Proof of History), le NPoS (Nominated Proof of Stake) et le PBFT (Pratical Bizantine Fault Tolerance). Cette réunion de protocoles de consensus permet à la plateforme d’affecter de manière aléatoire les transactions du réseau à plusieurs shards. Ces derniers sont sélections grâce au VRF (Verifiable Random Function) pour générer la séquence des transactions qui sont ensuite vérifiées afin d’atteindre le consensus. ANFS espère que ce protocole composite permettra à la blockchain d’être utilisée au-delà de ses limites actuelles.

Fonctionnement du HPoS

Peu après l’annonce officielle, l’un des développeurs ayant travaillé sur le projet a essayé d’expliquer le fonctionnement du tout nouveau protocole. Il précise que celui-ci présente quelques exigences matérielles pour les nœuds SG et SV. Ces derniers doivent donc prouver leur performance dans un mécanisme similaire au PoW où les 11 000 premiers nœuds seront sélectionnés. Après l’exécution du NPoS, les 1 000 premiers nœuds ayant reçu le plus de votes formeront le comité de consensus de l’ensemble du réseau.

Les 10 000 nœuds suivants formeront le comité de supervision de l’ensemble du réseau. L’utilisation du VRF permet ensuite d’affecter aléatoirement aux shards chaque nœud SG et tous les 10 nœuds. Selon le développeur, cette approche permettra d’éviter efficacement la collision causée par la fixation des nœuds SG et des SV dans un seul shard.

HPoS se base donc sur la réunion des avantages de plusieurs algorithmes de consensus pour faire de la blockchain un espace de travail plus complet et facilement extensible. Déjà utilisée par la majorité des développeurs des jeux vidéo, la technologie pourra désormais être associée à une nouvelle forme d’applications beaucoup plus innovante.

A
A
DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 58 152,56 $ 0.53%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 4 617,92 $ 3.8%
DEFI (DEFIPERP) 12 744,60 $ 1.98%
MARKETS (ACWI) 104,30 $ 0.9%
GOLD (XAUUSD) 1 793,08 $ 0.5%
TECH (NDX) 16 399,24 $ 2.33%
CURRENCIES (EURUSD) 1,14 $ 0.57%
CURRENCIES (EURGBP) 0,851310 £ 0.42%
CRUDEOIL (USOIL) 68,08 $ -2.79%
IMM. US (REIT) 2 761,62 $ 1.02%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email