A
A

Le gouvernement britannique consulte l’écosystème crypto en vue de la réglementation

dim 17 Jan 2021 ▪ 18h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Les stablecoins et les cryptos en général finiront-ils par s’incliner avec la pression réglementaire croissante des autorités de régulation de différents pays à leur encontre ? Le process de régulation semble aujourd’hui bien huilé : des propositions de loi, une période de consultation – pour donner un semblant de légitimité au cadre réglementaire ? – puis une adoption d’une loi controversée faisant fi des protestations de la cryptosphère.

Début des ennuis juridiques pour les stablecoins

Selon un communiqué du 7 janvier 2021, le département du Trésor britannique a publié un document qui détaille une série de propositions destinées à la cryptosphère.

Ce communiqué marque le lancement d’une approche réglementaire des cryptomonnaies et des stablecoins pour 2021, suite au tumulte lié au Brexit.

Cette consultation vise principalement la mise en place d’un cadre règlementaire strict autour des stablecoins, que ce soit au niveau des sociétés émettrices ou des entreprises fournissant des services connexes.

Le Trésor britannique considère que leur large utilisation à des fins de paiement pose un risque pour la stabilité financière.

Néanmoins, il souligne qu’il est évident que les Distributed Ledger Technology (DLT) peuvent présenter des avantages significatifs pour les marchés des capitaux, en transformant potentiellement leur mode de fonctionnement.

Le risque, c’est le métier du Trésor

En 2018, le gouvernement britannique avait créé un groupe de travail pour évaluer l’impact du développement rapide du marché des cryptomonnaies sur l’économie.

Le Trésor veut s’assurer que ce cadre règlementaire est approprié pour exploiter les avantages des nouvelles technologies, soutenir l’innovation et la concurrence, tout en atténuant les risques pour les consommateurs et la stabilité.

Le document signé par le secrétaire au Trésor, John Glen, indique que cette approche est le 1er stade d’un processus consultatif auprès de l’industrie crypto. Le gouvernement souligne particulièrement l’importance d’une approche de la règlementation axée sur le risque.

John Glen soutient que le gouvernement continuera de surveiller ce marché et les risques émergents au fur et à mesure de sa maturation. La période de consultation est ouverte jusqu’au 21 mars 2021.

Combien de stablecoins survivront aux différentes régulations et pourront concurrencer les CBDC ? Brad Garlinghouse n’a peut-être finalement pas tout à fait tort lorsqu’il parle d’une action générale contre les cryptomonnaies, lorsqu’il évoque les mésaventures juridiques de Ripple (XRP) qui devra bientôt affronter la SEC devant les tribunaux. Le Trésorier de sa majesté veut à tout prix protéger le Livre. Les britanniques ont divorcé de l’Europe, leur amour pour les cryptomonnaies est-il plus fort ?

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Zoé De La Roche avatar
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !