Les DEX vont-ils surpasser les exchanges centralisés en 2021 ?

ven 22 Jan 2021 ▪ 10h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

La cryptosphère se portera mieux lorsque le dernier exchange centralisé (CEX) fermera ses portes. Une vérité dure à entendre ? Les autorités de régulation ont compris que les exchanges centralisés constituent le maillon faible de la cryptosphère. Coinbase n’hésite pas à livrer ses clients en pâture aux requins des fiats, pour éviter de s’attirer la foudre des régulateurs américains.

Les DEX plus sexy que les CEX

En 2020, plusieurs exchanges centralisés, parmi lesquels BitMEX et Binance, ont été confrontés à des attaques DDoS, érodant la confiance dans les exchanges centralisés au profit des exchanges décentralisés.

Avec l’émergence de la DeFi, Uniswap a commencé à porter le flambeau des DEX, suivi par d’autres acteurs tels que Sushiswap.

Durant ces derniers mois, Uniswap a enregistré le second flux le plus important de stablecoins. Binance est le seul acteur du marché à détenir une quantité plus importante de stablecoins.

Uniswap devance même Coinbase, Huobi et OKEx. Il s’agit d’un indicateur important de l’intérêt des utilisateurs pour les DEX alors que les transactions en stablecoins sont importantes en ce début d’année.

Bitcoin et les DEX respectent leur vie privée

Selon les statistiques de Dune Analytics, les DEX ont enregistré une forte hausse du volume de leurs transactions à la suite de l’augmentation du cours du Bitcoin (BTC).

Après la chute du cours du Bitcoin en mars 2020 et les problèmes juridiques rencontrés par BitMEX, les utilisateurs ont commencé à retirer leurs avoirs des plateformes centralisées.

L’augmentation en parallèle des volumes de stablecoins sur les DEX signifie que les cryptophiles préfèrent opter pour les exchanges décentralisés pour leurs transactions.

Les DEX pourraient suivre la même progression en termes de volume on-chain que la trajectoire haussière de Bitcoin et ses altcoins ; ils garantissent une meilleure protection de la vie privée et représentent dans une large mesure le principe des transactions P2P.

Des exchanges décentralisés pour acheter et vendre des cryptos décentralisées : quoi de plus logique ! Si les CEX n’existaient pas, les autorités de régulation se trouveraient désarmées, les hackers pourraient également avoir plus de difficulté à faire leur sale besogne. Les DEX sont cependant comme Bitcoin : il faudra du temps avant d’espérer une adoption généralisée. La décentralisation effective des systèmes financiers est une course de longue haleine. Les CEX devront encore démontrer leurs faiblesses pour convaincre leurs utilisateurs de faire le « grand » saut : les habitudes ont la vie dure, et malheureusement les mauvaises sont les plus tenaces.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.