Se connecter S'abonner

L’exchange crypto Bithumb investit 8 millions pour s’installer dans une zone de régulation minimale

Trop de règles tuent les règles ! Rien de tel qu’une regulation free blockchain zone pour stimuler la croissance des entreprises cryptos et blockchain dans un pays où ces secteurs ont tendance à être sur-réglementés. Juillet 2019, le gouvernement sud-coréen approuve la désignation de Busan, la deuxième ville la plus peuplée du pays,  en tant que blockchain free zone.

Selon le Ministère des Petites et Moyennes Entreprises et des Startups, Bithumb devrait investir 8,6 millions de dollars dans la Busan blockchain zone.

Une bouffée d’air frais à 7 chiffres

Bithumb devrait investir 8,6 millions de dollars dans la blockchain free zone de la Corée du Sud via sa filiale GCX Alliance.

Le crypto-exchange sud-coréen et la Commission des Services Financiers discuteront de ce plan d’investissement à partir de la fin janvier 2020.

L’investissement de Bithumb pourrait être le premier d’une série de partenariats publics privés pour développer la blockchain dans le pays.

Au mois d’octobre 2019, un investisseur de Coinplug avait mentionné que la société participera aux efforts pour faire de Busan  un acteur majeur pour le développement des projets cryptos et blockchain.

Durcir puis fléchir

Le gouvernement sud-coréen envisagerait-il de mettre de l’eau dans son vin cette année ? L’annonce de l’investissement de Bithumb intervient à un moment où le gouvernement semble assouplir sa position à l’égard de la crypto-industrie.

La Commission Présidentielle sur la Quatrième Révolution Industrielle a appelé en début d’année à la création d’une passerelle facilitant l’entrée des cryptos dans le secteur financier. Cet appel sera-t-il suivi d’effets dans les semaines ou les mois à venir ?

En 2019, des crypto-exchanges ont été obligés de mettre la clé sous la porte suite à une série de réglementations strictes reflétant la méfiance du gouvernement à l’égard des cryptos. Les autorités gouvernementales mettent la pression pour institutionnaliser la crypto-industrie en imposant la nécessité d’obtenir des autorisations légales pour les produits et les services cryptos. Certains craignent qu’n dépit des ambition affichées, Busan puisse quand même souffrir de ces contraintes réglementaires.

Bien que la blockchain free zone sud-coréenne ne soit pas si libre que ça, les restrictions territoriales comme l’interdiction des ICO s’y appliquant, elle attire quand même des investisseurs comme Bithumb et Coinplug. Pour Bithumb, investir 8 millions de dollars pour déménager à Busan c’est toujours mieux que de payer 68,9 millions de dollars au fisc sud-coréen. Surtout que la prochaine facture pourrait être la bonne.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo