Se connecter S'abonner

L’US Marshals Service (USMS) confiera les actifs numériques saisis à Anchorage

Aux États-Unis, l’United States Marshals Service (USMS), une branche du ministère de la Justice, a décidé de confier plus de 6,6 millions $ à Anchorage, une société de conservation de cryptomonnaies.

Cryptocurrency gold question / Original luxury illustration cryptocurrency coin

Des saisies d’environ 5,7 milliards $

Dans plusieurs pays, les autorités mènent des offensives contre les hackers et les personnes qui font du blanchiment d’argent en utilisant les cryptomonnaies. Aux États-Unis, c’est l’United States Marshals Service (USMS) qui est l’institution chargée de mener cette lutte. Au cours de ces dernières années, elle a réussi à « saisir une certaine quantité d’actifs numériques », a révélé Anchorage dans un communiqué de presse.

Après la saisie des actifs numériques, l’United States Marshals Service (USMS) se charge de les revendre. Par exemple, elle a vendu 144 336 tokens saisis sur Silk Road, la place de marché de Ross Ulbricht sur le dark web. Avec cette vente, c’était 48,2 millions $ que l’institution avait récoltés. C’était une somme considérable à l’époque, mais ce n’est rien si on la compare aux bénéfices générés par les récentes saisies. Celles-ci représentent près de 5,7 milliards $.

La saisie des cryptomonnaies, comme le Bitcoin (BTC), ne se fait pas comme la saisie d’argent liquide. Elle consiste à obtenir la clé privée d’un détenteur de monnaies électroniques. Comment les autorités obtiennent-elles la clé ? Deux techniques existent : soit le propriétaire la leur remet, soit le gouvernement recourt à l’aide des hackers pour pirater son compte.

Anchorage, la première banque d’actifs numériques à charte fédérale

L’USMS s’est mise à la recherche d’une société de gestion des actifs numériques confisqués depuis 2019. Elle en a enfin sélectionné une (ou deux, si on compte BitGo). En effet, en avril dernier, BitGo, un concurrent d’Anchorage, avait conclu un contrat de 4,5 millions $ avec l’USMS. Mais ce contrat est-il toujours en vigueur ? Ni BitGo ni l’USMS n’ont répondu à cette question posée par Decrypt.

En attendant qu’il y ait des éclaircissements, Anchorage a désormais pour mission de stocker les clés privées saisies par l’institution. Elle se chargera également de la création de nouveaux wallets et de la préparation des actifs numériques pour les opérations de vente.

Anchorage a commencé son activité en tant que dépositaire de cryptomonnaies. Cette année, elle a obtenu auprès de l’Office of the Comptroller of the Currency (OCC) une charte bancaire qui fait d’elle la première banque d’actifs numériques à charte fédérale. Actuellement, elle assure la garde de plus de 50 actifs, dont le Bitcoin (BTC), l’Ethereum (ETH), le ZCash (ZEC) et le stablecoin USDC.

Prochainement, lorsque l’United States Marshals Service (USMS) saisira des actifs numériques, elle les confiera à Anchorage, la première banque d’actifs numériques à charte fédérale. Mais en avril, elle avait conclu un contrat avec BitGo ; un partenariat à hauteur de 4,5 millions $. Ce partenariat est-il toujours en vigueur ? À l’heure où nous publions cet article, ni BitGo ni l’USMS ne s’est exprimée sur la question.

Plus d’actions
Partagez

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo