A
A

MyEtherWallet propose désormais le staking pour Ethereum 2.0 dans son application.

jeu 17 Déc 2020 ▪ 8h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Bien que des internes à Ethereum (ETH) 2.0 soient optimistes sur sa date de sortie, il faudra en réalité encore du temps pour le déploiement effectif de la nouvelle version du réseau ETH. Business oblige, les acteurs cryptos comme Coinbase lancent leurs services de staking pour l’ETH2 même si on n’en est qu’au lancement de la phase 0 de ce dernier. C’est au tour de MyEtherWallet (MEW) de permettre à ses utilisateurs de staker de l’ETH dans son application.

Du staking sans les complications techniques

MyEtherWallet a conclu un partenariat avec le protocole d’hébergement de nœuds Staked.

MEW permet désormais à ses utilisateurs stakers les tokens ETH déposés sur le contrat de dépôt de la beacon chain. Les utilisateurs de MEW ont besoin de 32 ETH pour pouvoir participer au staking.

Grâce à ce partenariat, ils pourront prendre part au processus de validation des transactions, même s’ils ne disposent pas des connaissances techniques nécessaires pour la mise en place et la maintenance d’un nœud de validation.

Staked hébergera ce dernier tandis que les utilisateurs disposeront d’un logiciel pour gérer leurs fonds sur MEW.

Staked et MEW ont indiqué que ce service est non-custodial, les clés des wallets demeurent la propriété exclusive de leurs utilisateurs.

Contrairement aux services proposés par leurs concurrents tels que Coinbase ou Binance, ceux de MEW permettent à ses utilisateurs de garder le contrôle sur leurs fonds.

L’équipe de MEW sera cependant dans l’impossibilité de restaurer l’accès aux wallets en cas de perte des clés.

Les stakers au pouvoir d’ETH2

Avec le basculement de la Preuve de Travail vers la Preuve de Participation, les stakers deviennent les nouveaux validateurs d’ETH 2.0.

Ces validateurs reçoivent une rémunération pour leur participation mais, ils ne pourront retirer leurs gains qu’au lancement de la phase 2 du projet, un lancement qui pourrait n’avoir lieu que de 2 ans, selon les estimations du CEO de MEW, Kosala Hemachandra.

Après la publication du contrat de dépôt la 1ère semaine de novembre 2020, la phase 0 de la migration vers la nouvelle version du réseau ETH a débuté avec le déploiement de la beacon chain le 1er décembre 2020.

Vitalik Buterin ne pourra pas se plaindre d’un manque de soutien de la cryptosphère pour faire avancer le déploiement d’Ethereum 2.0. Les exchanges, les fournisseurs de services de gardes cryptos, les investisseurs jouent le jeu. Aux développeurs d’assurer, d’accélérer la cadence pour grappiller même quelques mois : les cryptophiles sont patients mais, il vaut mieux éviter d’en abuser.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Zoé De La Roche avatar
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !