Paiements, Trading, Immobilier... Le chinois Alibaba dépose un brevet Blockchain...au Brésil

jeu 04 Juin 2020 ▪ 14h00 ▪ 3 min de lecture - par Rédaction TCT

Alibaba, le géant Chinois du e-commerce, fait parler de lui dans la dernière édition du Magazine de la Propriété Industrielle. La société fondée par le milliardaire Jack Ma a récemment fait état d’un dépôt de brevet pour une architecture blockchain atypique : le « Ant Unicorn ». Selon les documents, le brevet est censé couvrir les secteurs de l’assurance, de l’activité financière et de l’activité monétaire. Fait intéressant, le dépôt de brevet s’est fait au Brésil. On en parle dans la suite.

Ant Unicorn : le dernier joyau blockchain d’Alibaba

« Nous pensons qu’à l’avenir, la blockchain changera le fonctionnement des systèmes humains et celui des paiements mobiles réels et deviendra l’infrastructure principale de l’économie digitale ». C’était les mots de Guofei Jiang, vice-président d’Ant Financial, une filiale d’Alibaba au cours d’une récente interview.

Par « Ant Unicorn », un système d’Alibaba basé sur la blockchain, la société compte fournir des services dans le secteur l’assurance, de l’activité financière et de l’activité monétaire. Pour l’instant, on ne sait pas si la solution sera déployée au Brésil. Mais c’est dans ce pays qu’Alibaba a déposé le brevet de l’Ant Unicorn.

La couverture du brevet, plutôt large, s’étend entre autres aux services suivants :

  • Les paiements par carte de crédit ;
  • Le traitement de la facturation de services publics ;
  • Le renforcement de la sécurité du traitement des transactions ;
  • Les transferts et les échanges de devises étrangères ;
  • Le trading de devises ;
  • Le courtage en transactions financières via la blockchain.

Le brevet indique que les services Ant Unicorn se concentreront surtout sur le secteur de l’immobilier avec des prêts à accorder, y compris des prêts temporaires. Évidemment, toutes les transactions financières se feront via la blockchain.

Pourquoi Alibaba dépose le brevet de Ant Unicorn au Brésil ?

Il est clair que le choix du Brésil pour le dépôt du brevet de « Ant Unicorn » n’est pas anodin. En fait, la technologie de la blockchain jouit d’une certaine popularité dans le pays.

Le 12 juillet dernier, par exemple, l’État brésilien de Bahia avait déployé une application basée sur la blockchain qui devait permettre de suivre le processus d’appel d’offres public sur les marchés publics.

Plus récemment, Abraham Weintraub, le ministre brésilien de l’Éducation (MEC) a proposé l’utilisation de la technologie de la blockchain pour lutter contre ladélivrance de faux diplômes. Actuellement, une quinzaine d’universités ont déjà manifesté leur intérêt vis-à-vis de la proposition.

Et c’est sans compter le lancement par la Banque Centrale du Brésil du PIX, une fonctionnalité de paiement instantané au Brésil.

En clair, le pays est plutôt favorable à la technologie blockchain. De plus, l’implication du gouvernement dans la promotion de l’adoption est de nature à susciter l’investissement.  Ce sont des facteurs très positifs pour l’Ant Unicorn d’Alibaba, même s’il est finalement déployé ailleurs qu’au Brésil.

Rédaction TCT

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.