NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Posséder du Bitcoin (BTC), de l’Ether (ETH) et des cryptos ne rend pas “anti-fiat”

La Banque des Règlements Internationaux (BIS) vient de publier une étude à travers laquelle elle tente de démentir la théorie stipulant que l’usage de cryptomonnaie boosterait la méfiance à l’égard de la finance traditionnelle.

Bitcoin banking symbol. Concept of bitcoin mass adoption of hedge funds, pension funds, VC capital, financial institutions and banks. Government regulations

Mêmes objectifs d’investissement, même réglementation

Dans son récent rapport sur les investissements en crypto monnaies aux Etats-Unis, la Banque des Règlements Internationaux (BIS) apporte son soutient aux détenteurs de monnaies digitales. Elle estime, en effet, que ces derniers sont, dans la majorité des cas, « plus instruits que la moyenne ».

Le rapport publié par la BIS, jeudi dernier, se présente comme une tentative de couper tout lien entre la détention de crypto monnaie et la méfiance à l’égard des monnaies fiduciaires comme le dollar américain. Cette institution financière, établie par certaines grandes banques centrales du monde, usait des données représentatives de l’enquête américaine sur le choix de paiements des consommateurs pour soutenir son point de vue.

Cryptomonnaie, une optique de complémentarité ?

L’objectif visé ? Ne pas mettre en place d’alternative aux monnaies fiduciaires ni faire écrouler les systèmes existants mais trouver une niche pour les spéculateurs numériques. Politiquement, l’intention de la BIS serait la mise en avant des objectifs d’investissement similaires à ceux des autres types d’actifs.

L’autorité, via cet article, tenait aussi à dégager les corrélations entre les choix d’investissement en crypto monnaie et le niveau d’éducation et de revenu des traders. Les investisseurs en Ether (ETH) et Ripple (XRP) détiennent les meilleures notes, suivis par les propriétaires de Bitcoin (BTC) et les détenteurs de Litecoin (LTC).

La Banque des Règlements Internationaux proclame urbi et orbi que les crypto monnaies ne représentent en aucun cas une menace pour les dispositifs financiers classiques. C’est, en quelques sortes, une réponse aux inquiétudes de certaines autorités et institutions concernant le profit que pourrait tirer le Bitcoin de cette méfiance généralisée.

A noter que fin décembre 2020, Ruchir Sharma, de Morgan Stanley Investment, a fait valoir que la monnaie digitale capitaliserait sur cette absence de confiance. Cela signifiera certainement la fin du règne de l’USD.

De nombreux chemins restent à parcourir pour les promoteurs de la crypto monnaie en raison des suspicions de certains acteurs financiers. Certes, la BIS emboîte le pas à d’autres dans cette optique d’assurance, mais le monde est loin de l’unanimité tant attendue à l’égard des investissements en monnaie digitale.

Plus d’actions
Partagez

Internautes amateurs, néophytes ou confirmés, c’est avec grand plaisir que je vous livre au quotidien les secrets du monde de la cryptomonnaie.
Mon rôle ? Rendre ce domaine clair et limpide tout en vous livrant les dernières infos croustillantes pour vous permettre d’y investir en connaissance de cause et avec le moins de risque possible.
Ce ne sera pas un long fleuve tranquille mais ce n’est pas grave, c’est la vie !

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo