Quand le FMI prie pour que le prochain Krach boursier emporte le bitcoin(BTC) avec lui

lun 17 Jan 2022 ▪ 18h30 ▪ 8 min de lecture - par Nicolas Teterel

Le site du World Economic Forum est riche d’enseignements quant aux sombres desseins totalitaires des puissants, mais le Blog du FMI n’est pas mal non plus. L’ancien vice-président de la FED de NY vient d’y écrire que la bourse et le Bitcoin pourraient chuter en tandem.

Tobias Adrian, n’est pas à son premier coup d’essai. Le directeur du département des marchés financiers du FMI avait déjà pris le bitcoin pour cible dans son papier « Cryptoassets as National Currency? A Step Too Far ». Il y arguait notamment que « les prix des biens et services importés fluctueraient massivement et en permanence si tous les prix étaient libellés en bitcoin ».

Certes, sauf que le bitcoin n’est pas l’unique monnaie en vigueur au Salvador. Il côtoie le dollar américain.

Ce poncif nous offre néanmoins l’occasion de rappeler que le bitcoin n’a pas pour destin de remplacer les monnaies nationales. Il n’est pas nécessaire que les supermarchés affichent leurs prix en BTC pour que ce dernier remplisse sa mission anti-inflationniste. La Turquie a récemment interdit les achats en BTC sans qu’il ne perde en popularité. Au contraire.

Il est évident que le bitcoin ne peut pas servir d’unité de compte. Il est trop volatil. Ce serait un cauchemar comptable. Cela étant dit, la volatilité n’est pas du tout la faille que certains pensaient avoir trouvée. Le Bitcoin est avant tout une réserve de valeur, qui plus est une réserve de valeur pouvant être convertie en euro ou en dollar en une fraction de seconde, si nécessaire…

Venons-en maintenant à la dernière production de cet ancien banquier central qui pousse le vice jusqu’à suggérer que le prochain krach boursier emportera le bitcoin dans sa chute, et vice versa. Il avance que « la bourse US n’était pas corrélée au bitcoin entre 2017 et 2019 », mais que « cette corrélation quasiment nulle s’est élevée à 0.36 en 2020, signalant que les deux actifs ont évolué de façon plus synchronisée, à la baisse comme à la hausse ».

Pour rappel, un coefficient de corrélation varie entre 1 et -1.

  • Un coefficient de 1 signifie une corrélation parfaite (les deux actifs évoluent exactement dans le même sens)
  • Un coefficient de -1 signifie une corrélation inverse parfaite (les deux actifs évoluent de manière exactement opposée)
  • Un coefficient de 0 signifie qu’il n’y a aucune corrélation

Voici le graphique de cette corrélation que le FMI a publié dans son papier de recherche « Cryptic Connections » :

La première chose à dire est qu’un coefficient de corrélation de 0.36 dénote d’une corrélation plutôt faible. Le papier préfère d’ailleurs insister sur le fait que cette corrélation devient positive, sans oser dire qu’elle serait significative.

Notons ensuite que ce chiffre de 0.36 est une moyenne annuelle. Le gros de la hausse est intervenu au début de la pandémie que l’on nous a vendue comme la peste noire, provoquant une panique généralisée qui plomba aussi bien les bourses que le bitcoin. D’où l’augmentation momentanée de la corrélation début 2021.

Il s’agit maintenant de savoir si cette corrélation relativement forte se reproduira lors du prochain krach boursier. Tobias Adrian pense que oui :

« La corrélation du bitcoin avec les actions est devenue plus élevée que celle entre les actions et d’autres actifs tels que l’or ou la dette AAA. […] L’augmentation de la corrélation entre le BTC et les actions soulève la possibilité d’une propagation du sentiment des investisseurs entre ces classes d’actifs. Ainsi, une forte baisse du prix du bitcoin pourrait accroître l’aversion au risque des investisseurs et entraîner une baisse des bourses. »

Contrairement à cette éminence grise qui mange dans la main de la FED et du FMI, votre serviteur est persuadé que cette corrélation ne fut que le résultat de circonstances extraordinaires (la peur liée au Covid) et que le bitcoin tirera son épingle du jeu la prochaine fois.

Un krach qui, soit dit en passant, pourrait bien être pour cette année, dixit la banque de France. En effet, les rachats de dettes par la FED s’arrêteront en mars. Sans cette morphine monétaire, les niveaux de valorisation vont se tasser pour refléter davantage la réalité des dividendes. Sans parler des perspectives de croissance inexistantes compte tenu du pic pétrolier…

Alors, quid de cette supposée corrélation ?

Premièrement, soulignons que si cette corrélation est effectivement restée positive ces derniers temps, elle ne cesse de s’amenuiser. Nous sommes désormais plus proches de 0.15 que de 0.36. Ce qui est ridiculement bas et témoigne d’une absence de corrélation plus qu’autre chose.

Par ailleurs, les banques centrales ont sauté sur l’occasion (pandémie) pour faire tourner la planche à billets comme jamais, ce qui a bien entendu fait monter tous les prix (bourse, immobilier, et bien évidemment le bitcoin). La légère corrélation positive que nous observons depuis un an est donc plus que logique.

Deuxièmement, n’oublions pas que l’inflation est au plus haut depuis 40 ans aux États-Unis, à 7 %. Officiellement… La véritable inflation est à deux chiffres. L’essence est par exemple en hausse de 50 %. Il est même probable que le resserrement monétaire de la FED ne soit pas suffisant pour tacler une inflation largement liée à deux facteurs sur lesquels elle n’a pas d’emprise : le pic pétrolier et les pénuries liées à la déstabilisation de la chaîne d’approvisionnement.

Le contexte étant posé, nous pouvons nous demander où l’argent ira au sortir du casino boursier.

Dans la dette ? Certainement pas. Il suffit de jeter un coup d’œil du côté des taux réels pour s’en convaincre :

German real yields
Les rendements réels (taux à 10 ans allemand moins le taux d’inflation) ont plongé à -5,52%, un nouveau plancher historique après que l’inflation ait dépassé les 5 %. Les rendements réels sont maintenant NÉGATIFS depuis 68 mois consécutifs, un autre record historique.

En outre, et même si le président de la FED a prévenu que nous « resterons dans une ère de taux bas », la hausse des taux à venir va forcément peser sur la valeur des dettes déjà émises. Ce n’est donc pas là que l’argent du casino boursier s’écoulera.

Ira-t-il dans l’immobilier ? Ce serait risqué après une hausse de 25 % au cours de la seule année passée… D’autant plus que l’inflation est si forte que beaucoup de retraités vont devoir vendre leurs biens immobiliers pour emménager dans des logements plus modestes et se servir de la différence pour maintenir leur niveau de vie.

La seule soupape de décompression est le bitcoin. L’actif numérique par excellence va se gonfler à mesure que les bulles boursières se dégonflent et que l’inflation galope. C’est la grande crainte du FMI : que tout l’argent accumulé dans la bulle boursière se déverse dans le bitcoin.

Nous parlons d’environ 100 000 milliards de dollars au niveau global. Il suffirait que 10 % de tout cet argent aille se réfugier dans le bitcoin pour qu’un seul BTC vaille plus de 500 000 $. D’où cette tentative grotesque de nous faire croire que le bitcoin serait corrélé à la bourse…

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

User Image
Nicolas Teterel

Journaliste rapportant sur la révolution Bitcoin. Mes papiers traitent du bitcoin à travers les prismes géopolitiques, économiques et libertaires.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 28 744,09 $ 0.22%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 1 909,12 $ -0.11%
DEFI (DEFIPERP) 3 426,70 $ -2.36%
MARKETS (ACWI) 87,62 $ -3.34%
GOLD (XAUUSD) 1 815,76 $ -0.02%
TECH (NDX) 11 928,31 $ -5.06%
CURRENCIES (EURUSD) 1,05 $ 0.25%
CURRENCIES (EURGBP) 0,849240 £ 0.2%
CRUDEOIL (USOIL) 110,20 $ 0.89%
IMM. US (REIT) 2 457,26 $ -2.91%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email et tentez de gagner 0.2 ETH en vous inscrivant aujourd'hui

Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document