Rémunération des dépôts délirante, caisses vides… à quoi joue Poloniex ?

mer 25 Déc 2019 ▪ 6h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Si c’est trop beau pour être vrai… c’est probablement faux ! Coup marketing culotté et imprudent au risque d’être poursuivi pour concurrence déloyale ou les premiers signes d’une Pyramide de Ponzi à la Onecoin ?

Le 17 décembre 2019, Poloniex annonce dans un tweet qu’il rémunèrera les dépôts de Tether (USDT) à un taux annuel pouvant aller jusqu’à 8,5% et, les dépôts de USD Coin (USDC) à un taux de 65%.

L’offre est valable uniquement pour les clients de l’Union Européenne (les chanceux ou les pigeons ?). L’annonce a été accueilli avec scepticisme, à se demander si Poloniex sait vraiment ce qu’il fait.

Poloniex, le spectre d’une caisse vide ?

Poloniex est prêt à rémunérer les dépôts de USDT à un TAEG allant jusqu’à 8,5% et les dépôts de USDC à un taux de 65%. Cette offre alléchante s’adresse uniquement aux clients de l’Union Européenne.

Si Poloniex était réellement de bonne foi, il devrait donc être en mesure de prêter à son tour ces dépôts de USDT et de USDC grassement rémunérés, à des taux supérieurs à 8,5% et à 65% aux utilisateurs du crypto-exchange. Peu probable, bien évidemment !

Poloniex se risquerait-il à une combine à la Ponzi ? Il est plus probable que ces taux soient utilisés comme un appât (censé être) irrésistible sur une durée limitée, avant d’être ramenés à un niveau raisonnable.

En effet, les caisses du crypto-exchange se vident, et celui-ci semble prêt à prendre des risques considérables pour hameçonner de nouveaux dépositaires.

BTC et ETH sur la pente descendante

L’offre de Bitcoin (BTC) et de Ethereum (ETH) de Poloniex n’a cessé de chuter depuis son acquisition par Circle et, a continué à baisser après le départ de ce dernier de Poloniex. Cette offre a même atteint récemment son plus bas niveau depuis 2016.

Au mois de novembre 2019, Justin Sun, le Fondateur de TRON (TRX) avait admis avoir investi dans Poloniex. Moins d’un mois plus tard, c’est au tour de Poloniex de faire l’acquisition de TRXMarket.

Ces évènements positifs auraient pu laisser penser que Poloniex était dans une situation financière solide. Mais en voulant (trop) attirer l’attention avec ces taux faramineux, Poloniex n’a réussi qu’à révéler ses faiblesses au grand jour.

Poloniex termine 2019 sur une mauvaise note. L’exchange devrait revoir rapidement sa copie si il veut entamer 2020 sur de bonnes bases. Un excès de générosité est souvent le meilleur moyen de se faire griller.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.