Se connecter S'abonner

Sommée de fournir plus d’un million de messages, Ripple (XRP) répond à Netburn

Le procès qui oppose Ripple (XRP) à la Securities and Exchange Commission (SEC) connait un nouveau rebondissement. Tenu de dévoiler les messages échangés par ses employées sur Slack, Ripple n’en avait dévoilé qu’une partie. Cependant, le tribunal a réitéré son ordre et exigé de fournir une plus grande partie des messages concernés.

Ripple (XRP) and cryptocurrency investing concept - Physical metal Ripple coins with global trading exchange market price chart in the background.

Plus d’un million de messages cachés

La victoire sera-t-elle du côté de la SEC ? Certes, rien ne permet de donner une réponse définitive à cette question, mais il est clair que l’institution a remporté une manche. En effet, la juge Sarah Netburn a ordonné à Ripple (XRP) de fournir plus d’un million de messages Slack échangés en interne par les employés.

Ce jugement intervient après que le régulateur a déposé une motion au début du mois d’août pour obtenir un accès à ces messages. Selon les informations officielles, la taille des messages se mesure en téraoctets. Ils constituent de ce fait une précieuse mine d’informations à exploiter.

Même si Ripple (XRP) avait accepté de partager ses anciens messages avec les équipes chargées de l’enquête, elle n’en a finalement exposé qu’une petite fraction. Pour se justifier, la société avait avancé qu’elle n’avait pas pu récupérer tous les messages à cause d’une erreur de traitement.

De son côté, la SEC s’est montrée très catégorique et a exigé que les messages soient tous fournis dans le cadre du procès. Selon elle, le refus de l’entreprise de dévoiler ces informations a « déjà été hautement préjudiciable ». Les messages en question concernent « (a) des discussions sur le désir de Ripple de créer un commerce spéculatif en XRP, (b) […] les préoccupations de Ripple quant au prix du XRP, la relation et l’importance des ventes de XRP pour l’activité globale de Ripple, et (d) le statut réglementaire du XRP », a déclaré la SEC.

En dehors des messages Slack, le régulateur a expliqué qu’il souhaite obtenir tous les messages de 22 dépositaires d’emails.

Jusqu’à 1 million $ pour la récupération

Pour sa défense, Ripple (XRP) a expliqué qu’il lui faudrait plusieurs mois pour récupérer tous les messages sur Slack. En outre, selon ses dires, cela lui coûterait jusqu’à 1 million $. De ce fait, la firme estime que la demande du régulateur est « injuste et déraisonnable ».

Cependant, le juge Netburn ne l’entend pas de cette oreille. Elle a rappelé l’importance du procès et l’engagement antérieur de Ripple (XRP) à dévoiler tous les messages. C’est pour cette raison que le tribunal a rendu une décision favorable au régulateur des marchés financiers.

« Toute charge pour Ripple est compensée par son accord antérieur de produire les messages Slack pertinents, les ressources relatives des parties et le montant en litige », a souligné le juge Netburn.

Le procès qui oppose la Securities and Exchange Commission (SEC), le régulateur des marchés financiers, à la société Ripple (XRP) continue de nourrir l’actualité. La dernière décision en date est celle de la juge Netburn qui exige que Ripple fournisse tous les messages Slack, même si selon la firme, cela devrait prendre des mois et nécessiter un budget de plus d’un million $.

Plus d’actions
Partagez

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo