A
A

Telegram dépasse les 500 millions d’utilisateurs

dim 17 Jan 2021 ▪ 8h00 ▪ 3 min de lecture - par Rédaction CT

Telegram et Signal ont tous 2 enregistré une augmentation massive du nombre de leurs nouveaux utilisateurs au cours des derniers jours. Ils peuvent remercier WhatsApp qui veut partager les informations de ses utilisateurs à Facebook.

NFT, Telegram

Telegram : terre d’accueil, terre promise ?

Une simple mise à jour de la politique de confidentialité de WhatsApp aura suffi à booster ses concurrents.

De nombreux utilisateurs n’ont pas apprécié le fait d’être bientôt obligé de partager leurs informations personnelles avec Facebook.

Ils ont donc progressivement migré vers d’autres applications ne divulguant pas de telles informations, avec une préférence pour Telegram.

Ce dernier est en effet réputé pour son combat en faveur de la protection de la vie privée.

Contrairement aux autres applications de messagerie concurrentes, Telegram ne partage pas de données personnelles et propose des conversations cryptées.

Telegram compte désormais plus de 500 millions d’utilisateurs. Son PDG, Pavel Durov a partagé les statistiques de la répartition géographique des nouveaux utilisateurs.

L’Asie arrive en tête avec 38%, suivie de l’Europe avec 27%. 21% des nouveaux arrivant viennent de l’Amérique latine, contre 8% pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

L’application ne comptait que 200 millions d’utilisateurs en 2018 ; elle a enregistré une croissance de plus de 150% en l’espace de 2 ans.

Le prix de la vie privée et de la sécurité

Durov n’a pas manqué de lancer une pique à WhatsApp : « Les gens ne veulent plus échanger leur vie privée contre des services gratuits. Ils ne veulent plus être pris en otage par des monopoles technologiques qui semblent penser qu’ils peuvent s’en tirer tant que leurs applications ont une masse critique d’utilisateurs. Avec un demi-milliard d’utilisateurs actifs et une croissance accélérée, Telegram est devenu le plus grand refuge pour ceux qui recherchent une plateforme de communication engagée dans la protection de la vie privée et la sécurité ».

Telegram avait eu un bras de fer juridique avec la SEC concernant le lancement de son token GRAM à travers la blockchain TON.

Durov peut se réjouir de la situation actuelle, sa joie pourrait cependant être de courte durée. Certains investisseurs de TON seraient en effet sur le point de le poursuivre en justice pour l’obliger à vendre sa société afin de les rembourser.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Rédaction CT avatar
Rédaction CT

Derrière la signature générique « Rédaction CT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !