Une pluie de critiques s’abat sur le programme de mining d’ethers (ETH) intégré à Norton 360

mar 11 Jan 2022 ▪ 22h00 ▪ 4 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Juillet 2021, NortonLifeLock sortait presque dans l’indifférence totale Norton Crypto, un programme qui permet aux utilisateurs de miner de l’ether sur leurs ordinateurs. Six mois plus tard, la fonctionnalité a attiré l’attention de la communauté, et surtout celle des experts en cybersécurité, pour des raisons peu glorieuses. Explications.

Un programme de minage difficile à supprimer et qui s’exécuterait par défaut

Intégré au pack de Norton 360, le programme de minage est présenté par la société comme opt-in, ce qui signifie que les utilisateurs doivent accepter de l’activer. La FAQ sur Norton Crypto indique que celui-ci procèdera au minage de l’ether pendant que l’ordinateur du client est inactif. « Norton crée un portefeuille numérique Ethereum sécurisé pour chaque utilisateur. La clé du portefeuille est cryptée et stockée en toute sécurité dans le cloud. Vous seul avez accès au portefeuille », précise la FAQ.

Le 4 janvier, le coéditeur de Boing Boing, Cory Doctorow, a tweeté que Norton Crypto serait exécuté par défaut. Certains clients de longue date de Norton ont également été horrifiés à l’idée que leur produit antivirus installe un logiciel de minage, même si celui-ci était désactivé par défaut. NortonLifeLock a réagi en signalant que les utilisateurs pouvaient désactiver la fonctionnalité s’ils le souhaitaient, le mode opératoire consistant à désactiver temporairement la protection contre les manipulations et à supprimer le fichierNCrypt.exe de leur ordinateur.

Toutefois, de nombreux utilisateurs ont signalé des difficultés à supprimer le programme. « Norton devrait détecter et éliminer les détournements de cryptomonnaies, pas installer les siens. Les responsables du produit doivent être licenciés. Quelle est la prochaine idée brillante ? Norton Botnet ? Et j’étais sur le point de réinstaller Norton 360 aussi, mais cela a littéralement fait que je ne fais plus confiance à Norton et à leur direction », s’est ainsi plaint un intervenant sur le forum de la communauté Norton Crypto.

Une forte consommation électrique pour des revenus qui ne sont pas au rendez-vous

Par ailleurs, le minage de cryptomonnaies fait que l’ordinateur consomme plus d’énergie, ce qui peut augmenter les coûts globaux d’électricité. « Norton amplifie la consommation d’énergie dans le monde entier, en coûtant à ses clients plus d’électricité qu’ils n’en gagnent avec le minage, mais en lui permettant de réaliser des bénéfices considérables. C’est dégoûtant, grossier et un suicide de marque », a tweeté Chris Vickery, expert en cybersécurité.

Ensuite, il y a la question de la rémunération, puisque Norton Crypto permet aux utilisateurs de retirer leurs gains sur un compte CoinBase. La FAQ du produit précise que la société empoche 15 % des cryptos minées en guise de frais, tout en soulignant que les utilisateurs devaient également s’acquitter des frais de transactions sur Ethereum. Toutefois, plusieurs utilisateurs se sont plaints de ne pas pouvoir retirer leurs revenus, ceux-ci étant systématiquement bloqués si le montant demandé ne peut pas couvrir les frais de transfert.

Excédés par les nombreux défauts de Norton Crypto, certains utilisateurs invitent déjà la communauté à boycotter les produits de NortonLifeLock. La société devra visiblement supprimer la nouvelle fonctionnalité de son antivirus pour sauver les meubles.

Source : WIRED

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.