Se connecter S'abonner

Avec sa V2, Cardano (ADA) vient-il de ringardiser Tezos (XTZ) ?

200 millions de dollars stakés en 2019, lors de la mise en service du testnet de Shelley : les chiffres prophétisaient déjà sur le succès actuel et futur de Cardano (ADA). On évoquait d’ailleurs récemment sur TheCoinTribune, les raisons qui feraient de Cardano, l’actif le plus performant de 2020. La petite ballade récente dans les scripts de Cardano, aurait dévoilé encore plus le potentiel de ce dernier.

Des roses pour Cardano

La société spécialisée dans l’audit des technologies blockchain, Quantstamp, a récemment conduit un diagnostic sur le code de Cardano. La compagnie affirme qu’après le hard fork Shelley, Cardano deviendra la seconde plateforme la plus importante de contrats intelligents après Ethereum (ETH) et, pourrait évincer son rival, Tezos (XTZ).

Le CEO de Quantstamp, Richard Ma, expliquait dans une interview que le code de Cardano était l’un des plus sophistiqués de l’espace blockchain et pourrait rivaliser avec celui du code client d’Ethereum 2.0, Prysm : il estime que les efforts de conception et de test de l’équipe derrière Cardano, ont payé, comme le démontre le lancement sans heurts de Shelley.

La mise à jour Shelley de Cardano (ADA)

Shelley et les forks à venir

Shelley et ses fonctionnalités essentielles ont été déployées sur le mainnet de Cardano, le 29 juillet 2020. Cette mise à jour verra le passage de la plateforme d’un réseau centralisé à un réseau décentralisé.

L’ère Shelley marque également l’arrivée du staking sur Cardano : le cours d’ADA a connu son plus haut niveau depuis 2 ans, un phénomène qui peut être lié au développement de cette activité.

En réponse au fondateur d’EOS, Dan Larimer qui remettait en cause les avancées positives de Shelley, Charles Hoskinson déclarait qu’avant la fin de cette année 2020, les contrats intelligents et les tokens natifs arriveraient en masse sur Cardano ; l’autre avantage de Shelley se situe au niveau d’un temps de latence plus faible, inférieur même, selon Hoskinson, à celui d’Ethereum.

La feuille de route de Cardano prévoit encore d’autres hard forks : Basho pour l’amélioration de l’interopérabilité du réseau, Guoguen pour la création d’applications décentralisées et, le dernier, Voltaire, pour la gouvernance du réseau.

Cardano possède donc des cartes sous sa manche, qui lui permettrait de passer devant Tezos et même d’un géant comme Ethereum. La rigueur dans la conception et l’écriture du code source de Cardano, serait donc bientôt récompensée. Un comparatif sérieux et approfondi d’un « Cardano vs Bitcoin (BTC) » serait le bienvenu, histoire de voir si aucun altcoin n’est réellement en mesure de  détrôner dans le futur, la doyenne des cryptos.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés