A
A

La bulle internet : une leçon à tirer pour les cryptos ?

dim 17 Juil 2022 ▪ 18h30 ▪ 5 min de lecture - par Sami AYADI

En mars 2000, une bulle spéculative a eu un impact significatif sur les valeurs technologiques et a entrainé l’effondrement de start-ups prometteuses. Elle a également préparé le terrain aux débuts de Jesse Powell en tant qu’entrepreneur technologique. Cette bulle fut alimentée à la fin des années 90 par plusieurs facteurs. D’abord le développement rapide des nouvelles technologies de l’information et de la communication ; ensuite l’apparition de nombreuses start-ups basées sur l’informatique et les télécommunications ; et enfin un contexte peu inflationniste où des taux d’intérêt trop bas renforçaient l’intérêt des investisseurs pour les marchés actions. Aujourd’hui, certains se demandent s’il n’existe pas un parallèle avec le marché des cryptomonnaies.

Après le crash une nouvelle économie version 2022 ?

Tout comme l’engouement pour les cryptomonnaies, la bulle spéculative internet a été déclenchée par l’engouement pour une nouvelle technologie. Inventé en 1989, le World Wide Web a rendu l’internet beaucoup plus utile et accessible, déclenchant la création d’une série de start-ups dans la Silicon Valley financées par des fonds de capital-risque et proposant de nouveaux produits et services basés sur cette technologie révolutionnaire. Ces entrepreneurs souhaitaient remplacer la vieille économie à l’aide de ce nouvel outil. En 2022, le même phénomène semble se traduire s’agissant des cryptomonnaies.

Si plusieurs entreprises fondées à la fin des années 90 sont devenues des multinationales (telles que Google ou Amazon), de nombreuses start-ups ont fait faillite sur un marché nouveau composé de néophytes. Malgré des levées de fond significatives et de nombreuses introductions en bourse, plusieurs entreprises sont arrivées trop tôt dans un domaine trop peu connu du grand public.
Au cours de l’année 2000, le Nasdaq fut l’objet d’une chute vertigineuse qui a duré près de trois ans. Bon nombre d’investisseurs et d’entrepreneurs n’y ont pas survécu.

Le bear market : un phénomène régulier sur le marché des cryptomonnaies

Le marché des cryptomonnaies a connu plusieurs bear markets depuis l’introduction du bitcoin (BTC) en 2009. On peut citer par exemple le piratage de l’exchange Mt. Gox en 2014 entraînant la disparition de 850 000 bitcoins (BTC) d’une valeur environ équivalente à 473 millions de dollars. Malgré l’explosion de la bulle internet, il existait de nombreux cas d’utilisations viables pour le web dont le divertissement et l’achats de produits et services en ligne.

De plus, la vague internet a ouvert la voie à des investissements qui ont conduit à une croissance plus rapide de certaines entreprises. La bulle des télécommunications qui a accompagnée la bulle Internet a permis la mise en place de réseaux de fibre optique pour relier les centres de données à des connexions à large bande toujours plus rapides, devenues les moteurs du commerce en ligne.

Ainsi, si d’aucuns comparent la bulle internet au marché des cryptomonnaies en adoptant une position sceptique à son égard, d’autres y voient au contraire un intérêt tangible.

Un argument récurrent chez les crypto sceptiques

Ce parallèle entre bulle internet et présumée bulle du marché crypto est une constante chez les plus sceptiques. D’autres, plus radicaux, parlent d’une gigantesque chaine de Ponzi. Au même titre que la bulle technologique, la volatilité des cryptomonnaies est nourrie notamment par un engouement pour l’enrichissement rapide.

Le bear market actuel remet en évidence un risque intrinsèque de volatilité. L’économiste financière Frances Coppola a déclaré que si les cryptomonnaies ont subi des effondrements par le passé, le ralentissement actuel est différent, marqué par une inflation croissante, des taux d’intérêt en hausse et la fin d’une ère où les dollars viennent nourrir le marché crypto en continu. « Si vous ne pouvez pas échanger vos dollars virtuels contre des dollars réels, votre richesse est une illusion », a-t-elle écrit.

Les leaders du secteur de la crypto répondent à ces critiques. Par exemple, le président de la société de gestion de cryptoactifs DigitalArray souligne qu’il faut faire la distinction entre certaines cryptomonnaies et le potentiel largement adopté de la technologie blockchain. Selon les partisans de ce marché, des entreprises viables sont sur le point d’émerger à l’issue du crash actuel.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Sami AYADI avatar
Sami AYADI

À l'angélisme des intercesseurs du système monétaire actuel, j'oppose la DeFi, les actifs numériques et le metaverse. Juriste au Luxembourg, je m'intéresse aux fonds d'investissement en cryptomonnaies.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !