A
A

L’Afrique s’empare du Bitcoin (BTC) et c’est le Nigeria qui mène la dance

ven 18 Déc 2020 ▪ 19h15 ▪ 4 min de lecture - par Gloire Kambale Wanzavalere

Depuis des années, plusieurs voix ne cessent d’affirmer que Bitcoin (BTC) a plus de chance d’être adopté dans des pays en voie de développement qu’ailleurs. La plupart de pays Africains est de ce lot. Il y a quelques mois, Jack Dorsey (PDG de twitter) faisait un pari sur l’Afrique en matière d’investissement cryptos. Aujourd’hui, un compte rendu de paxful vient confirmer que l’Afrique est bien présent dans la course à l’adoption de bitcoin.

Trois pays Africains dans le top 10

C’est un fait. Les utilisateurs Nigérians auraient échangé plus de 60 215 bitcoins d’une valeur de plus de 500 millions de dollars sur Paxful. Ce qui place le pays à la deuxième position mondiale après les Etats-Unis. Au pays de l’oncle Sam on parle de plus de 535 000 bitcoins (BTC) échangés sur la même plateforme.

S’il faut noter l’exploit du Nigéria, il est important de signaler qu’il n’est pas le seul pays Africain sur le podium. En effet, le continent est représenté par trois pays dans le top 10. Le Kenya occupe la septième place pour 5 895 bitcoin échangés suivi de l’Afrique du sud qui se contente de la dixième place pour un volume de 2 121 bitcoins (BTC).

Nouvel el-dorado pour les plateformes

Le continent noir attire de plus en plus l’attention de géants d’échanges crypto. Il y a quelques semaines, binance enregistrait un volume de 280 millions de dollars sur sa plateforme Peer to Peer en Afrique.

Pas plus longtemps qu’hier, son PDG Changpeng Zhao déclarait que l’Afrique allait jouer un rôle important dans l’évolution de l’écosystème crypto. Dans un échange avec nos confrères de Globalcrypto il affirmait même son intention de lancer un nouveau service sur le continent.

Nous allons probablement lancer un service de paiement en Afrique. Nous pensons qu’il y a une forte demande pour cela.

Cz (Binance)

Binance n’est pas le seul à vouloir envahir le marché crypto Africain. Récemment Chipper cash, un réseau de paiement très utilisé sur le continent, a levé 30 millions de dollars pour notamment intégrer bitcoin dans son écosystème. Cela sans oublier le récent partenariat entre paxful et une banque Nigériane dans le but d’utiliser son infrastructure afin de proposer l’accès aux nouveaux moyens de paiement et mettre la main sur des nouveau clients.

Il est curieux de constater que l’Afrique n’arrête pas de faire parler de lui dans l’écosystème crypto. Le continent enregistre des records qui se succèdent et ici on ne parle pas uniquement de spéculation mais de transactions réelles entre individus. Cela peut laisser penser que bitcoin trouve plus d’utilité en Afrique que partout ailleurs. A ce stade, il est difficile de l’affirmer mais l’avenir nous le dira probablement.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Gloire Kambale Wanzavalere avatar
Gloire Kambale Wanzavalere

Salut, c’est Gloire. En 2014 j’ai entendu parler de bitcoin à la télé avant de m’intéresser du sujet fin 2017. Depuis, chaque jour j’apprends à le comprendre tout en partageant mes petites découvertes avec la communauté.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !