JEU CONCOURS : GAGNEZ UNE PS5, PLUS VOUS AVEZ DE POINTS PLUS VOUS AVEZ DE CHANCE DE GAGNER, CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Le CEO de eToro spécule sur les facteurs du bull run crypto actuel

Confinement, déconfinement, puis reconfinement, puis plus de confinement, un dernier confinement ? La covid-19 est loin d’en avoir fini avec les gouvernements. Ces derniers jouent au funambule aussi bien en termes de mesures sanitaires que de mesures de relance économique. Certaines dispositions court termistes devraient avoir des effets dévastateurs sur la valeur des fiats sur le moyen et le long terme. De quoi légitimer l’existence des cryptomonnaies qui veulent donner une image d’un argent “plus sain”, échappant au bon vouloir des banques centrales. 

Disclaimer : Attention, 67% des comptes CFD (avec leviers) perdent de l’argent.

Les gouvernements : les meilleurs taureaux BTC

Dans une interview du 18 mars 2021 à Cointelegraph, le CEO d’eToro, Yoni Assia, expose les différentes raisons qui selon lui sont à l’origine du bull run actuel des marchés cryptos.

L’un des facteurs qu’il a évoqué concerne la situation économique des Etats-Unis dans le contexte actuel de milieu de pandémie de la covid-19.

Selon Assia, “nous assistons à des sortes de réactions monétaires et fiscales sans précédent de la part des gouvernements fédéraux du monde entier, ce qui conduit à des taux d’intérêt nuls, et même à des taux d’intérêt négatifs dans certains endroits.”

Il a rappelé l’impression à outrance de fiats par les gouvernements, et notamment le concept de chèques de relance distribuées directement aux consommateurs. 

Toutes ces mesures ont entraîné selon Assia, “la plus grande discussion de l’histoire de l’humanité sur la valeur de l’argent.”

Du Black Thursday au 61 800 USD 

Les mesures irresponsables prises par les gouvernements et qui affectent la valeur des fiats sur le moyen et le long terme, contrastent avec les caractéristiques de Bitcoin

Ce dernier est une monnaie déflationniste avec une offre limitée à 21 millions de tokens. Sa rareté augmente au fil du temps grâce au halving qui a lieu environ tous les 4 ans. 

D’autres facteurs contribuent également à la hausse de la rareté du BTC : l’augmentation de la difficulté du minage, l’appétit gargantuesques des institutionnels, des HODlers gardant jalousement leurs BTC pendant des années et diminuant continuellement l’offre liquide du Bitcoin, etc. 

La dévaluation des fiats ne fait qu’augmenter la légitimité de Bitcoin en tant qu’actif de couverture contre l’inflation du dollar et de ses “alliés”. 

Bitcoin avait chuté sous la barre des 4 000 USD lors du Black Thursday du 12 mars 2020. Il se négocie à 55 868 USD au moment de la rédaction de cet article. Le BTC a atteint un ATH de 61 800 USD durant ce rallye haussier. 

Satoshi Nakamoto n’a probablement pas prédit la pandémie de la covid-19. Il a juste vu des fiats dont les caractéristiques les condamnaient à une dévaluation importante inévitable, et même à une mort programmée.  

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo