Les 5 pires cauchemars de l'investisseur Bitcoin

mer 04 Mar 2020 ▪ 8h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

C’est peut-être un peu maso, mais bon ! Dès fois je me dis, allez hop on pond un article pour se faire peur, histoire de se rappeler que la vie d’un crypto-addict tiens plus de la rivière de la mort que du long fleuve tranquille. Place donc aux 5 cauchemars de l’investisseur Bitcoin: un scénario moins effrayant que les films originaux de Dracula (en tout cas je le pense) mais bon, ça donnera toujours quelques frissons aux lecteurs qui sauront visualiser chaque cauchemar tout en lisant.

Ces pirates qui en ont de la graine

Qui a peur des pirates ? Les gamins rêvent de hisser le pavillon noir tandis que les cryptophiles en ont une peur panique. Entre malwares et hacks de crypto-exchanges, les proprios de cryptos ont du souci à se faire.

Le piratage a quand même coûté près de 4,5 milliards de dollars à la crypto-industrie en 2019. Milles millions de mille sabords !

Second cauchemar de l’investisseur dans Bitcoin messieurs-dames : ce moment où votre crypto-exchange préféré explose vos loss stops – histoire que vous soyez pépère lorsque que vous êtes en offline – à cause d’un pépin, bon ben bonjour les pertes colossales si le sort s’acharne contre vous.

The third nightmare please ? Vous vous souvenez de ce mec qui avait (soit disant) perdu ses 1 800 BTC car, il n’avait plus accès à sa clef mentale ?  On a tous un peu peur d’oublier sa seed phrase et de dire adieu à ses cryptos. Pas vous ? Ouais, on n’a pas tous un mémoire d’éléphant en tout cas.

L’Etat et un Bitcoin à zéro, Nemesis de l’investisseur

On veut bien rester clean avec l’Etat, histoire de ne pas s’attirer la foudre des tout-puissants. Mais quand les règles de déclaration des impôts sur les cryptos changent d’une juridiction à l’autre, on évolue en plein cauchemar fiscal éveillé.

Les FAQ ne vous aideront pas tellement (ils peuvent même vous dérouter). Du coup, à chaque déclaration, normal d’avoir peur de recevoir une facture énorme de redressement suite à une déclaration erronée.

Le dernier cauchemar, c’est le rêve des Bitcoins haters : Un Bitcoin (BTC) avec une valeur nulle. Les encouragements des analystes et des crypto-traders avec un BTC à 100 000 USD dans 2 ans, c’est bien mais, dès fois on se dit… et si, et si ?

Allez, un dernier cauchemar pour la route : Craig Wright est le vrai Satoshi Nakamoto, j’en ai des sueurs froides. J’imagine déjà l’article que je devrai rédiger pour avoir titillé Faketoshi. Je devrais peut-être commencer à rédiger l’article d’excuses, non ? Mais pas d’inquiétude : Faketoshi is Faketoshi and will be Faketoshi, donc aucun risque.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.