Oiler, le trading de produits dérivés Blockchain

lun 29 Mar 2021 ▪ 10h00 ▪ 7 min de lecture - par Gaétan Lajeune

Aujourd’hui, nous allons vous présenter le projet Oiler. Non il ne s’agit pas la d’un nom de moteur pour des industriels ou d’une plateforme pétrolière comme le nom l’évoque, mais bien d’un protocole de finance décentralisée de produits dérivés blockchains. Vous êtes déjà perdu ? Pas de panique, CoinTribune est là pour vous.

L’univers des produits dérivés

Avant de parler d’un projet de produits dérivés blockchains, expliquons chers lecteurs de manière succincte, ce qu’est un produit dérivé.

Il s’agit d’instruments financiers permettant de miser sur l’évolution du dérivé du cours d’un actif. Lorsque les investisseurs parient sur l’évolution à la hausse, on dit qu’ils ouvrent une “Call option”, à l’inverse, ils peuvent également ouvrir une “Put Option” pour parier sur l’évolution du cours à la baisse

Dans l’idée, il s’agit là d’une forme de pari avec d’autres paramètres que ceux habituellement utilisés. Si vous aimez les paris sportifs, vous conviendrez que vous pouvez parier sur l’issu d’un match. Ce pari comporte 3 issues :

  1. L’équipe A gagne
  2. Match nul
  3. L’équipe B gagne. 

Néanmoins, vous pouvez également parier sur d’autres paramètres : quel joueur va marquer; à quelle minute ; le score final ; le nombre de carton jaune ; etc.

Vous commencez à saisir l’idée ? Bien ! Mais concernant la blockchain, sur quoi pouvons nous parier…

L’univers d’Oiler

Là où la plupart des produits dérivés ont des sous-jacents correspondants au cours d’un actif, les sous-jacents des produits dérivés d’Oiler correspondent aux caractéristiques des blockchain : Hashrate, le gas, le blocktime ou encore le block gas limit.  

Si Hashrate, block time ou block gas limit semblent à première vue être des mots barbares, il s’agit de concepts de la blockchain Ethereum d’une importance capitale.

Le Hashrate est l’indicateur permettant de mesurer la puissance de calcul nécessaire pour miner un nouveau bloc et donc confirmer des transactions.. Le “Block Time” quant à lui, représente simplement le délai moyen pour produire un bloc. Celui-ci est propre à chaque blockchain, ainsi si le block time de Bitcoin est d’environ 10 minutes, celui d’Ethereum n’est que de 13 secondes. Enfin la block gas limit fait référence au montant maximum de “gas” pouvant être contenu dans un bloc. Vous le savez surement déjà, mais le “gas” sur Ethereum représente les frais de transactions. Ainsi, plus celui-ci est important, plus les frais pour effectuer une action sur la blockchain Ethereum seront élevés.

Un protocole qui ne fait pas recours à des oracles 

Aujourd’hui, une des problématiques majeures des protocoles de la finance décentralisée est le fait d’avoir recours à des oracles. Non, nous ne parlons pas ici de consulter la Pythie en échange d’un sacrifice, mais d’un service pouvant récupérer des données situées en dehors d’une blockchain pour utiliser celles-ci. Les informations récupérées peuvent, par exemple être le cours des actifs sous-jacents aux produits dérivés proposés par les protocoles. Le problème d’avoir recours à un oracle, consiste dans le détournement possible de ceux-ci par des hackers. Lorsque vous entendez les mots “Hack” et “DeFi”, les oracles ne sont jamais très loin.

Ce qui différencie Oiler des autres protocoles DeFi est l’absence de recours à ces oracles.  En effet les sous-jacents des produits dérivés proposés par le protocole sont des informations directement accessibles dans le block Header d’Ethereum. Ce sont ces caractéristiques publiques et Opensource qui permettent à Oiler de se passer d’oracle et d’ainsi assurer une meilleure sécurité à ses utilisateurs.  

Une équipe de choix pour un protocole de premier ordre

Que serait un projet ambitieux sans une équipe expérimentée ? “Rien”,nous sommes d’accord. Un “rien” qui ne se produira pas avec Oiler.  

Avec plus de 15 ans d’expérience en tant que développeur informatique, plusieurs années dans la finance, que ce soit au sein de GME, la célèbre plateforme de produit dérivé, Citibank ou Rokos Capital Management, (un fonds d’investissement alternatif ayant $14.5 milliards d’actifs sous gestion), Tomasz Stanczak a su s’entourer d’une équipe solide. Toujours sceptique ? Soit… Rajoutons alors qu’en 2017, Tomasz créa Nethermind, un fournisseur client Ethereum réputé et qu’il est entre autres, l’un des Core Developers d’Ethereum depuis plusieurs années. Rien que ça. Une telle aura et connaissance des milieux financiers a permis sans peine à Oiler, d’organiser un Seed round de $1,5 millions. Un joli montant qui assurera sans aucun doute, la pérennité du projet. 

À qui s’adresse Oiler ?

Les utilisateurs des protocoles de finance décentralisée sont ceux qui trouveront le plus d’utilité au protocole Oiler. 

Très concrètement, Oiler cible quatre types d’acteurs :: 

  1. Les Exchanges : ceux-ci sont fortement exposés aux variations des frais de transaction des blockchain
  2. Les mineurs :  exposés aux variations de block reward ainsi qu’à l’évolution des frais de transaction
  3. Les institutions : exposées à un grand nombre de protocoles blockchain et devant se prémunir des risques desdits protocoles
  4. Les protocoles travaillant sur Ethereum : pour diminuer leurs frais de transactions et potentiellement subventionner ceux-ci pour leurs utilisateurs.

Ainsi, de la même façon que les produits dérivés sur les marchés financiers classiques permettent à des agriculteurs de se prémunir d’une mauvaise récolte en pariant sur la baisse du cours du blé, les exchanges décentralisés ou non pourront utiliser Oiler Network pour parier sur la hausse des frais de transaction et ainsi compenser une réduction de leurs marges liées à cette même hausse des frais

Quelles sont les prochaines étapes pour le projet ? 

L’objectif d’Oiler est de proposer de plus en plus de  produits dérivés, qu’il s’agisse d’options, de futures ou de produits plus exotiques.. L’équipe d’Oiler s’attache à travailler sur le modèle d’établissement des prix sans oracle et cette différence, véritable force est amenée à être amplifiée.  Enfin, Oiler travaille sur des instruments permettant de prendre en compte les paramètres d’ethereum 1.0 et d’Ethereum 2.0, une fois celle-ci opérationnelle

Vous l’aurez compris, Oiler est un projet de l’écosystème DeFi,  présentant un très fort potentiel de par ses solutions permettant de se prémunir des risques intrinsèques à la blockchain. Les premiers instruments sont d’ores et déjà disponibles en version Bêta et les équipes travaillent continuellement à l’amélioration du protocole. Un tel projet ne pouvant être résumé en un seul article, CoinTribune vous donne rendez-vous sous peu pour comprendre ensemble, le fonctionnement des produits dérivés du protocole Oiler. 

A
A
Gaétan Lajeune

Président et Cofondateur de MinedHack et fervent défenseur de la Blockchain depuis 2017, je suis conscient que sans explications et vision de l’industrie son adoption n’aura jamais lieu. J’ose espérer en tant que Reporter et Rédacteur de CoinTribune aider à cette mission.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 61 244,11 $ -0.15%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 4 141,44 $ -0.74%
DEFI (DEFIPERP) 13 207,40 $ 0.04%
MARKETS (ACWI) 104,91 $ 0.01%
GOLD (XAUUSD) 1 791,52 $ 0.5%
TECH (NDX) 15 355,07 $ -0.87%
CURRENCIES (EURUSD) 1,16 $ 0.19%
CURRENCIES (EURGBP) 0,845790 £ 0.4%
CRUDEOIL (USOIL) 84,15 $ 1.9%
IMM. US (REIT) 2 731,82 $ 0.43%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching d’une heure avec un expert. Remplissez le formulaire et notre expert vous contactera sous 24 heures.