JEU CONCOURS : GAGNEZ UNE PS5, PLUS VOUS AVEZ DE POINTS PLUS VOUS AVEZ DE CHANCE DE GAGNER, CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Or vs Bitcoin (BTC) : qui est le Plus Rare ? Zoom sur les Deux Valeurs Refuges Préférées en Temps de Crise

Tout ce qui est rare est précieux, tel est le dicton que vous avez sans doute entendu de nombreuses fois. L’or, connu pour sa beauté, sa rareté et sa valeur refuge, devrait connaître une baisse nette de sa production dans les années à venir. Pour autant, pas question de crier au désespoir pour tous les investisseurs du métal précieux, puisque de nombreuses alternatives existent pour continuer de produire ou recycler de l’or. Mais, toutes choses égales par ailleurs, ses caractéristiques ne vous rappellent-elles pas une célèbre cryptomonnaie ?  Zoom sur le marché de l’or, sa valeur, ses caractéristiques, sa production et ses tendances à venir pour pallier la baisse de production du précieux métal jaune. En prime, on vous présente même un nouveau projet monté par VeraOne, dont on vous parlait la semaine dernière.

Avertissement : Cet article vous est présenté par la société Vera One. Les investissements crypto sont risqués par nature, faites vos propres recherches et n’investissez que dans les limites de vos capacités financières. Cet article ne constitue pas une incitation à l’investissement.

L’or est cher parce qu’il est rare : vrai ou faux ?

Vous l’avez tous remarqué, le prix de l’or est en forte hausse, notamment en raison de la situation économique actuelle mais aussi parce que le métal jaune tend à se raréfier de plus en plus. En effet, principale valeur refuge depuis la nuit des temps, l’or impressionne par sa beauté, sa rareté mais aussi sa densité qui permet de contenir une grande valeur dans un volume minuscule. A y regarder de plus près on tenterait bien une comparaison avec une cryptomonnaie bien connue.

Pour autant, pourquoi l’or est-il si rare ? Et en quoi cette caractéristique fait-il de lui une valeur refuge dans laquelle les investisseurs croient en une hausse continue de sa valeur ? 

On dit souvent que la valeur de l’or augmente proportionnellement à l’arrivée de crises boursières ou de dévaluation de monnaies comme le dollar et l’euro. Mais le phénomène n’est pas toujours vrai. Il se pourrait bien que dans les années à venir, la valeur de l’or ne cesse d’augmenter en raison de sa rareté et de la baisse de sa production. Le World Gold Council, agence mondiale d’observation de l’or, prévoit ainsi que la production d’or baissera de 20 à 25% dans les prochaines années. L’humanité aurait déjà extrait 197 576 tonnes d’or au cours de son histoire, et il ne resterait “plus que” 50 000 tonnes d’or sous terre, soit environ 15 ans d’exploitation à son rythme actuel, en dépit des efforts entrepris pour trouver de nouveaux gisements d’or. Ce choc de l’offre vis-à-vis de la demande pourrait donc être de nature à propulser le cours de l’or à des niveaux historiques, l’avenir nous le dira. 

image du film le seigneur des anneaux avec la bague en or : mon précieux
Mon précieux, le seigneur des anneaux

Considérant que la demande d’or a plutôt tendance à augmenter, on comprend mieux pourquoi tous les analystes tentent de trouver de nouvelles alternatives à la production et la recherche d’or. 

Aujourd’hui, la demande mondiale d’or fluctue aux alentours des 4 355 tonnes répartis comme suit : 

  • 2 107 tonnes d’or pour les secteurs liés à la bijouterie ;
  • 326,6 tonnes d’or pour le secteur de la technologie ;
  • 1 271,7 tonnes d’or pour l’or financier ;
  • 650,3 tonnes d’or à destination des banques centrales.

Mais qui détient l’or ? 

Le top 10 des plus grands producteurs d’or 

Les plus gros producteur d'or à travers le monde

Si l’or est aujourd’hui produit dans plus de 90 pays, 10 d’entre eux s’érigent comme de véritables empires de la ruée vers l’or. 

Aujourd’hui, cinq pays détiennent à eux seuls la moitié des ressources naturelles d’or mondiales encore disponibles sur terre : l’Australie (10 000 tonnes), la Russie (5300 tonnes), l’Afrique du Sud (3200 tonnes), les Etats-Unis (3000 tonnes), et l’Indonésie (2600 tonnes). 

Quant au palmarès des grands magnats de la production d’or, on retrouve en première place l’Empire du milieu qui extrait 420 tonnes de ses mines et se place également premier consommateur d’or notamment dans le secteur de la bijouterie et des lingots. Suivi de l’Australie, la Russie et les Etats-Unis. Ce n’est pas une grande surprise quand on regarde les puissances financières du monde aujourd’hui.

Mais, comme nous l’avons dit précédemment, la production d’or dans le monde tend à baisser et les regards sont déjà tournés vers l’avenir mais aussi vers des solutions plus éco-responsables. 

Alors, regardons de plus près les alternatives permises aujourd’hui pour repenser la production d’or notamment sous un nouveau prisme écologique.

L’or, un nouvel actif de l’économie circulaire ?

Or physique et économie circulaire

Plusieurs possibilités s’offrent aujourd’hui aux sociétés souhaitant produire de l’or autrement, notamment pour limiter les risques écologiques impliqués par l’extraction d’or. Si l’on considère que l’extraction de 20 grammes d’or rejette 450 kg de Co2, utilise 50 000 litres d’eau et au moins 150 litres de carburant, nul ne pourra ignorer les bénéfices apportés par le recyclage du précieux métal jaune. 

Premièrement, de plus en plus de sociétés s’intéressent à l’extraction de métaux précieux comme l’or contenus dans nos appareils électroniques, même si les technologies utilisées sont encore assez complexes. Ce défi industriel et technologique revêt une importance toute particulière pour les années à venir alors qu’il ne représente aujourd’hui que 10% du recyclage de l’or.

Deuxièmement, le rachat d’or, qui existe depuis des centaines d’année, permet aujourd’hui en France d’utiliser plus de 20% d’or recyclé, principalement issu de bijoux, monnaies ou débris divers récupérés par les officines. Il est à noter que dans ce cas, le beau métal jaune conserve toutes ses caractéristiques et reste identique sans connaître la moindre altération. En 2019, 1728 tonnes d’or ont été recyclées, mais ce chiffre connaît pourtant une baisse constante depuis quelques années.

Par ailleurs, d’autres alternatives moins “Green” existent mais concentrent l’attention des négociants : 10 milliards de tonne d’or se trouveraient au fond des mers et océans aujourd’hui. Malheureusement, les techniques actuelles ne permettent pas d’accéder facilement à cette manne. Pour autant, le sujet passionne. Tout récemment, les habitants de Port Moresby, capitale de la Papouasie Nouvelle-Guinée, ont vu débarquer un équipement d’extraction d’or de cuivre et d’argent sous-marin. Alors, la ruée vers l’or version sous-marine c’est pour demain ? Pas si sûre puisque les militants écologistes et protecteurs de l’environnement s’érigent déjà contre cette nouvelle possibilité offerte pour les métaux rares. Affaire à suivre…

Enfin, la NASA a déjà dans ses cartons une future aventure pour aller chercher des métaux précieux dans l’espace sur une planète dénommée « Psyche 16 » et qui recèlerait 631 quintillions d’euros de matières précieuses, soit 84.000 milliards d’euros pour chaque terrien, de quoi voir les choses en grand. Vers l’infini et l’au-delà !

la planète Psyche 16
La ruée vers l’or nouvelle génération

L’or est donc bien présent en édition limitée sur Terre et la tendance va plutôt à une démarche circulaire qui consiste à recycler l’or pour des raisons évidentes de respect des droits humains et de la nature, qu’à la recherche d’or à l’image des chercheurs d’or de l’époque. Cela, sans compter sur le futur qui nous permettra de voyager dans l’espace et aller chercher des matières premières. Mais il faut dire que de nombreux analystes s’essayent à comparer l’or, au nouvel or numérique : le Bitcoin (BTC) et plus généralement aux cryptomonnaies. Même si les banques centrales ont plutôt tendance à encore utiliser de l’or, nul doute qu’elles se pencheront rapidement sur le Bitcoin qui a la possibilité de devenir un véritable or augmenté.

Or Jaune ou or “augmenté” ? 

Chez TheCoinTribune on aime bien les illustrations qui permettent de penser “out of the box” et on a choisi de vous montrer la valeur de l’or grâce à une illustration qui permet de se rendre compte très rapidement de l’infiniment petit que le métal précieux représente en taille, mais l’infiniment grand qu’il peut représenter en valeur. 

production mondiale annuelle d'or représentée dans un cube de 5,5 m de côté
La production mondiale annuelle d’or représente un cube de seulement 5,5 m de côté – Source

L’or est donc rare mais efficace à conserver puisque, comme le montrent ces illustrations, il ne prend pas beaucoup de place. Mais est-il à ce point comparable au Bitcoin ? 

En termes de rareté, oui. Nous l’avons vu, l’or est rare et sa production est en forte de baisse, malgré un élan écologiste, sa rareté lui permet d’avoir une valeur en hausse. 

Quant au Bitcoin, seuls 21 millions existent sur Terre (et dans l’Univers), et cela ne risque pas de changer grâce au consensus des utilisateurs du réseau, sauf si la majorité du réseau votait pour aller à l’encontre de ses propres intérêts, ce qui paraît assez improbable. 

En effet, le 31 octobre 2018, tout le monde se souvient de la publication du livre blanc sur Bitcoin par le célèbre Satoshi Nakamoto. Qualifié d’actif rare au même titre que l’or ou l’argent, son mystérieux créateur insistait largement sur sa rareté, sa valeur et ses caractéristiques intrinsèques qui font de lui un actif rare et donc précieux :

“ En tant qu’expérience de pensée, imaginez qu’il existe un métal aussi rare que l’or mais avec les propriétés suivantes : un gris ennuyeux en guise de couleur, qui conduise mal l’électricité, qui ne soit pas particulièrement solide [..], qui ne serve à rien de manière concrète ou ornementale [..] mais qu’il ait une propriété magique que les autres n’ont pas : qu’il puisse être transporté au travers d’un moyen de communication”

Satoshi Nakamoto
intégralité du marché bitcoin dans un cube d'or
L’intégralité du marché Bitcoin représente un cube d’or qui peut tenir dans de nombreux couloirs – Source

Mais regardons un petit peu plus loin : si l’homme va chercher de l’or en 2150 dans l’espace, le Bitcoin lui, devrait rester le Bitcoin et il n’en restera que 21 millions. Seul l’avenir nous dira si le Bitcoin atteint la même réserve de valeur que l’or et se stabilise. 

Et vous, plutôt or ou bitcoin ?

Alors face à l’éternelle question, certains répondent que l’or constitue la meilleure valeur refuge, d’autres annoncent l’heure de gloire du Bitcoin face au risque de chute de monnaies classiques en raison de la crise sanitaire. 

Ce sont d’ailleurs les questions que se sont posées nombre d’entre vous au moment où la crise du Covid-19 battait son plein :

recherche google trend
les recherches google en temps de crise

Dans ce contexte, certains ont profité pour développer une proposition de valeur unique sur le marché en choisissant le meilleur des deux mondes : c’est le cas de VeraOne, le stablecoin adossé à de l’or physique, qui vous permet de tokeniser de l’or de manière simple et sécurisée.

VeraOne X FeelMining une alliance en or 

Allier or et cryptomonnaie, un vieux rêve devenu réalité ? C’est en tout cas ce qu’annoncent deux jeunes pousses françaises : d’un côté VeraOne – que l’on ne présente plus – à l’origine de VRO, le premier stablecoin adossé à de l’or physique ; de l’autre, FeelMining, la plateforme d’investissement dédié au mining et aux masternodes. Une alliance qui fait des étincelles dans la sphère crypto et dans le vieux monde du métal jaune puisqu’il vous est désormais possible d’obtenir un cashback en or pour récompenser votre fidélité !

Cette offre de cashback n’est disponible que si vous disposez d’un compte Gold ou Premium, mais l’offre est en or : vous détenez ainsi indirectement de l’or tout en continuant d’investir dans les cryptomonnaies, de quoi ravir les indécis.

Vous avez pu découvrir tout au long de cette tribune les qualités qui faisaient de l’or cet actif tant recherché. Mais vous avez aussi vu que Bitcoin tend vers ces mêmes qualités. Si vous aussi hésitez encore entre l’or ou les cryptomonnaies, ou souhaitez tout simplement en savoir plus sur les investissements alternatifs et l’histoire des métaux précieux, rendez-vous chaque semaine dans la tribune de l’investissement alternatif ! 

Plus d’actions
Partagez

( Responsable Éditoriale )

Passionnée des nouvelles technologies, et de blockchain ! Dénicheuse de news tendances, des dernières évolutions du marché, et des pépites de l’écosystème, je me fais un plaisir de vous faire découvrir cet univers sous toutes ses couleurs.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo