NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Phishing Ledger : un bitcoiner perd toutes ses économies – 50.000$

Pourquoi investir dans des matériels coûteux pour miner du Bitcoin (BTC), s’il suffit d’investir quelques centaines d’euros pour créer un site de phishing, pour envoyer des SMS et des e-mails aux pigeons ? Un utilisateur de Ledger s’est fait voler ses économies : 50 000 USD en Bitcoin. Les cryptophyles doivent se remémorer et maîtriser les précautions de sécurité habituelles pour éviter de se faire « phisher ».

Un utilisateur de Ledger allégé de ses Bitcoins

Le 9 décembre 2020, le présentateur du podcast Magic Internet Money, Brad Mills, mentionne un incident à l’origine de la perte de l’équivalent de 50 000 USD en Bitcoin suite à un phishing ciblant les utilisateurs de Ledger.

Mills n’a pas partagé des informations quant au modus operandi de cette attaque. Les hackers auraient pu avoir recours à l’une des techniques de phishing les plus courantes, qui consiste à envoyer un SMS ou un e-mail prétendant que certains serveurs ont été infectés par un virus.

Ce mail incite les utilisateurs de Ledger à mettre à jour leur matériel en installant un logiciel. Ce dernier est un malware destiné à collecter la seed phrase et les identifiants des utilisateurs.

Ils sont ensuite redirigés vers un clone du site de Ledger où ils procèdent à l’installation du malware.

Ils ne se rendent malheureusement compte de la supercherie qu’après que les hackers aient vidé leurs wallets.

Les précautions habituelles : un bon rappel

Ces attaques ont débuté dans le courant du mois d’octobre 2020 et, plusieurs clients continuent de tomber dans le piège tendu par les hackers.

L’équipe de Ledger conseille à ses utilisateurs d’effectuer une vérification de toutes les communications utilisant les adresses email non-reconnues de Ledger.

Il est recommandé de ne procéder à des téléchargements que sur le site officiel de l’entreprise.

Les utilisateurs ne doivent pas entrer des informations personnelles sur un site web quelconque ; Ledger ne leur demande d’ailleurs jamais ces informations sensibles à leurs clients.

Bitcoin est peut-être une réserve technologique « futuriste » mais, il en faut peu pour piéger les bitcoiners. Les hackers n’ont même pas besoin d’inventer de nouvelles pratiques pour réussir leur casse, les bonnes vieilles recettes fonctionnent toujours. Chaque fournisseur de services de garde cryptos doit-il mettre en place un canal de communication privé avec ses utilisateurs, pour mettre fin au phishing ? Des cryptophyles qui ignorent les principes de base en matière de cybersécurité : comme quoi, on n’est pas tous des geeks dans la cryptosphère.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo