Se connecter S'abonner

Telegram vs SEC : 1.7 milliards issus de l’ICO géré par le Crédit Suisse ?

La SEC n’en démord pas ! Le 11 octobre 2019, l’US Securities and Exchange Commission (SEC) dépose une plainte auprès de la cour fédérale du district de Manhattan afin d’interdire la vente de tokens GRAM, la crypto de la blockchain TON, sur le marché américain.

Les autorités de régulation américaines accusent Telegram Group Inc et sa filiale TON Issuer Inc, d’avoir manqué à l’obligation de s’enregistrer en tant que distributeurs de valeurs mobilières, avant de vendre ses tokens.

Le 09 décembre 2019, la SEC dépose un projet d’ordonnance auprès de la cour de district des États-Unis pour le district sud de New York, pour demander l’appui de la Haute Cour de Justice britannique afin d’obtenir le témoignage de John Hyman, l’ancien Conseiller Principal en Placement de Telegram.

Toute cette procédure vise à faire la lumière sur l’implication (ou non) de BNY Mellon et du Crédit Suisse dans la vente de 1,7 milliards de dollars de tokens GRAM lors de l’ICO de 2018.

TON et sa crypto GRAM en danger : Telegram, pas si crypté que ça !

La SEC prévoit aujourd’hui de demander l’appui de la Haute Cour de Justice britannique pour obtenir le témoignage de John Hyman.

Les autorités de régulation américaines ont en leur possession une transcription des échanges entre Hyman et certains investisseurs négociant les tokens GRAM.

Au cours de ces échanges, Shyam Parek, un des employés de Telegram, explique à un investisseur, le rôle joué par BNY Mellon et le Crédit Suisse dans l’acheminement des fonds investis vers l’entreprise.

Ces 2 géants de la finance s’exposent aujourd’hui à des accusations de complicité dans la vente des 1,7 milliards de dollars des tokens GRAM associés à la blockchain TON, lors de l’ICO de 2018. Pour le moment, ils se sont abstenus de tous commentaires relatifs à ces discussions compromettantes.

Des investisseurs plus discrets qu’inquiets ?

La SEC avait déjà mené une action similaire contre Gladius, qui a alors préféré fermer ses portes, non sans avoir pris le temps de carboniser 13 millions de dollars en cryptos.

La SEC a accompagné son projet d’ordonnance d’une liste des investisseurs qui auraient acheté des tokens GRAM.

Le fonds d’investissement Kleiner Perkins a investi 30 millions de dollars, Lightspeed China, filiale de Lightspeed Ventures, et FBG Capital ont investi respectivement à hauteur de 25 millions et de 10 millions de dollars.

De grands noms de la tech, dont Naveen Selvadurai et Om Malik,  auraient participé à l’ICO via le fonds californien géré par Elysium Ventures. Le montant total des investissements s’élèverait à 12 millions de dollars.

Cependant, Selvadurai et Malik ont contacté CoinDesk et nient tous les 2 avoir investi dans TON. Aucun des autres investisseurs figurant sur la liste de Elysium Ventures n’a confirmé avoir acheté des tokens GRAM.

GRAM était bien parti pour être la crypto sociale incontournable. Tout comme Libra (?), le projet se heurte aujourd’hui aux obstacles réglementaires. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la fondation SAGA a priorisé la conformité règlementaire de sa crypto, le SGA. BNY Mellon et le Crédit Suisse pourraient également être les “victimes” de la SEC. Cette dernière compte apparemment aller jusqu’au bout de sa démarche contre la blockchain et la crypto de Telegram.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo