Arthur Hayes, CEO de BitMEX, Démissionne Suite aux Poursuites Américaines

mar 13 Oct 2020 ▪ 18h00 ▪ 4 min de lecture - par Rédaction TCT

Le 1er octobre dernier, la CFTC (Commodity Futures Trading Commission) et les procureurs fédéraux accusaient BitMEX de faciliter les transactions non enregistrées, notamment en Bitcoin (BTC). À la suite des infractions reprochées à l’exchange, cette dernière à procéder à un remaniement de son équipe dirigeante. Il en résulta la démission d’un des membres fondateurs et également PDG de la boite à savoir Arthur Hayes. Ce départ inattendu a été suivi d’autres tout aussi important puisqu’ils concernaient également d’autres fondateurs de l’exchange. Nous vous en disons plus dans la suite.

Une nouvelle équipe dirigeante constituée grâce à des promotions

En plus d’Arthur Hayes, fondateur et PDG de Bitmex, trois autres figures de l’exchange s’éloignent des postes de décisions. Il s’agit notamment de Samuel Reedle deuxième cofondateur et directeur technique-, Greg DwyerResponsable du développement commercial– et Ben Delo également cofondateur de l’exchange. L’annonce de ces départs a notamment été faite dans un article de blog par 100x qui n’est rien d’autre que le groupe de l’opérateur BitMEX HDR Holdings. Le post précise d’ailleurs que les dirigeants n’occuperont plus aucun autre poste de direction au sein du groupe 100x. Pour autant, l’exchange n’a pas cherché trop loin pour trouver leur remplaçant comme l’atteste l’identité des heureux élus.

Ainsi, Vivien Khoo qui occupait le poste de Directeur de l’exploitation a été choisi comme PDG intérimaire par le conseil d’administration en lieu et place de M. Hayes. Avant son arrivée au sein de l’exchange, M. Khoo a eu à travailler chez Goldman Sachs et à la Securities and Futures Commission de Hong Kong. Directeur commercial de la boite avant cette vague de démission, Ben Radclyffe prendra les responsabilités de M. Reed en tant que Directeur technique de l’exchange. Il y assurera un rôle de soutien notamment une meilleure gestion des relations avec les clients et la supervision des produits financiers.

Des changements qui n’impactent nullement la vision de l’exchange

C’est le message plein d’assurance qu’a tenu à faire passer David Wong, président de 100x dont les propos ont été relayés dans l’annonce. « Ces changements à la direction de notre entreprise signifient que nous pouvons nous concentrer sur notre activité principale qui consiste à offrir des opportunités de négociation supérieures à tous nos clients grâce à la plateforme BitMEX, tout en maintenant les normes les plus élevées de gouvernance d’entreprise. Nous avons une équipe de direction exceptionnelle qui est bien placée pour poursuivre la croissance et le développement du groupe 100x, y compris l’achèvement du programme de vérification des utilisateurs BitMEX. Pour nous, c’est le statu quo et nous remercions tous les clients pour leur soutien » a-t-il déclaré.

Le malheur des uns profitant aux autres, Binance, Gemini et Kraken ont reçu une grande partie du flux sortant de BitMEX suite aux déboires juridiques de l’exchange. Cette dernière affiche d’ailleurs un volume d’intérêt ouvert en baisse qui n’est désormais que de 40.000 BTC.

Rédaction TCT

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.