Chainalysis collabore avec le Département de la Justice pour démanteler un réseau criminel

Chainalysis a aidé le FBI à démanteler le réseau criminel NetWalker, utilisant des logiciels de ransomware pour faire chanter les hôpitaux. L’opération a permis de saisir une importante quantité de cryptomonnaies.

Une plaque du FBI pour Chainalysis

Le réseau NetWalker a attiré l’attention du FBI après avoir réussi à soutirer à ses victimes, près de 27,6 millions de dollars à l’aide d’un logiciel malveillant.

Grace aux informations fournies par Chainalysis, un ressortissant canadien membre du groupe, Sébastien Vachon-Desjardins, a pu être appréhendé en Bulgarie.

L’arrestation conduite par le département de la Justice US a permis de remonter tout le réseau et de mettre la main sur 454 530,19 USD en cryptomonnaies détenus par NetWalker.

Chainalysis a souligné toute la difficulté à remonter cette filière. « Les attaquants connus sous le nom de filiales “louent” l’utilisation d’une souche particulière de ransomware à ses créateurs ou administrateurs, qui en échange reçoivent une part de l’argent de chaque attaque réussie menée par les filiales. Le RaaS (Ransomware-as-a-service) a conduit à davantage d’attaques, ce qui rend encore plus difficile la quantification de l’impact financier total » .

Les ransomwares infectent les hôpitaux

Les demandes de rançon en cryptomonnaies explosent en 2020 ; les hôpitaux représentent malheureusement des cibles parfaites pour les criminels.

Avec la COVID-19, ces centres sont aujourd’hui plus vulnérables aux attaques.

Le FBI a d’ailleurs remarqué que l’activité de NetWalker se développait dans le monde entier lors des périodes de confinement.

La première attaque au ransomware du groupe identifié par les autorités, remonterait à mars 2020.

Les gouvernements avaient alors dépêché des équipes dont la mission première était d’identifier les vulnérabilités des systèmes des établissements concernés.

Elles avaient découvert l’existence de liens douteux dans des mails fournissant des informations potentielles sur la pandémie.

Ces liens constituaient une porte d’entrée dans les systèmes des hôpitaux, facilitant leur prise de contrôle par les criminels.

L’expertise de Chainalysis est sollicitée aujourd’hui par les institutions gouvernementales pour faire le ménage dans la cryptosphère. Si ça profite sur le long terme à l’image de Bitcoin (BTC) et des cryptomonnaies en général, alors pourquoi pas ! Les gendarmes de la finance traditionnelle, ont encore du mal à faire tout seul leur job dans la nouvelle finance.

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés