Se connecter S'abonner

Coinbase, accusé d’avoir trompé les investisseurs, bientôt face à la justice ?

Récemment poursuivi pour avoir supposément incité ses clients à acheter du Dogecoin pour participer à une loterie promotionnelle, Coinbase subit une nouvelle attaque judiciaire. L’exchange américain de Brian Armstrong est accusé par un recours collectif d’avoir trompé les investisseurs lors de son entrée en bourse avec des informations trompeuses.

Les reproches adressés à Coinbase : besoins cachés en liquidité et faiblesse de l’infrastructure technique

Aux Etats Unis, une “class action” est une action judiciaire commune entreprise par un grand nombre de personnes qui ont toutes subi le même préjudice. Elle intéresse une catégorie ou un groupe de personnes dans la même situation qui peuvent mieux défendre leurs intérêts en se regroupant.

Dans le cas présent, des actionnaires de Coinbase comme Donald Ramsey, ont des griefs assez importants contre l’exchange récemment introduit en Bourse au point d’intenter une action judiciaire.

En effet, depuis le 14 avril 2021, le cours de l’action Coinbase est passé de 381 dollars à seulement 208 dollars (- 45 %). Pour les actionnaires, cette chute est liée à des déclarations matériellement trompeuses de Coinbase avec des informations primordiales qui ont été masquées et dont l’absence leur a donc porté préjudice.

Il aurait été ainsi caché lors de l’introduction au NASDAQ que la société nécessitait une importante injection de liquidités. La société a ainsi annoncé aux investisseurs une vente d’obligations pour lever 1,15 milliard de dollars, le 17 mai 2021.

De plus, Coinbase est aussi accusé de ne pas avoir indiqué la vulnérabilité de son infrastructure technique lors des périodes de forte volatilité avec un grand nombre d’ordres d’achats ou de ventes, un défaut rédhibitoire alors que la société prétend étendre ses services à une base toujours plus large d’utilisateurs. Cette information était elle connue des crypto traders car Coinbase a la réputation de “planter” lorsque le réseau est congestionné.

Les petits actionnaires de Coinbase ne veulent pas se laisser faire et estiment avoir été trompés

Donald Ramsey représente essentiellement ceux qui ont acheté des actions ordinaires de classe A de Coinbase au moment où la société est entrée en bourse. Potentiellement, ce sont des milliers d’investisseurs qui peuvent rejoindre cette action collective. Le 14 avril dernier, Coinbase a décidé de revendre jusqu’à 114 850 769 actions ordinaires de classe A aux actionnaires enregistrés. À l’époque, la société a déclaré dans sa déclaration d’enregistrement que la revente n’était pas garantie par une banque d’investissement.

En participant à L’IPO de Coinbase, un exchange centralisé régulé aux USA, les petits actionnaires pensaient pouvoir s’offrir une part de la crypto-économie, l’échange se présentant comme une “plateforme de confiance” pour les débutants qui réalisent leurs premières transactions en bitcoin et autres monnaies numériques.

Aujourd’hui, les particuliers investisseurs ont pour la plupart perdu gros alors que les early investors et les salariés de Coinbase ont pu vendre des actions à un tarif élevé. Comme souvent, l’argent des petites mains est capté par les gros joueurs. La justice jugera-t-elle les manquements de Coinbase assez sérieux pour l’obliger à une compensation des pertes des investisseurs individuels ?

Plus d’actions
Partagez

Ingénieur diplômé, échappé de l’open space, j’ai trouvé le bonheur sur les internets et je crois en la crypto.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo