Se connecter S'abonner

Bitcoin (BTC), un escroc condamné à une amende de 471 millions de dollars

Que vaut une amende d’un demi-milliard de dollars, pour un vol d’un milliard de dollars, et surtout si le voleur court toujours ? La CFTC inflige de lourdes pénalités à Benjamin Reynolds. 

col blanc menotte

1 milliard de dollars envolés 

Le 26 mars 2021, la Commodity Futures Trading Commission américaine publie un communiqué demandant au citoyen britannique Benjamin Reynolds de payer une pénalité de 571 millions de dollars pour une escroquerie qu’il a menée tout au long de l’été et de l’automne 2017. 

La majeure partie de la pénalité est une amende de 429 millions de dollars, les 142 millions de dollars supplémentaires devant être versés à titre de restitution à ses victimes. 

Reynolds avait commencé son escroquerie début 2017, le prix du Bitcoin était d’environ 1 500 USD, soit un peu moins d’un trente-sixième de sa valeur actuelle qui tourne autour des 57 000 USD.

Soi-disant originaire de Manchester, Reynolds a ciblé environ 170 citoyens américains via la société fictive Control-Finance

Il les a appâtés via un site Web, divers profils sur les réseaux sociaux, et des emails, en leur promettant qu’il échangerait leurs fonds sur les marchés cryptos en ligne et leur reverserait un bénéfice. 

Selon la CFTC, il a indiqué aux victimes qu’il utiliserait “des traders spécialisés en devises virtuelles qui généraient des profits commerciaux garantis”. 

Reynolds a disparu avec les fonds de ses victimes d’environ 20 000 BTC. Il n’a pas été retrouvé depuis, bien que la CFTC l’ait poursuivi en justice en janvier 2019.

Les vilains et les héros virtuels 

Février 2021, la plateforme DeFi C.R.E.A.M perd 37 millions de dollars ; les hackers profitent d’une faille impliquant des flash loans. 

Mars 2021, un wallet sur la plateforme Roll est vidé de son contenu – vendu pour 3 000 ETH, soit environ 5,7 millions de dollars à l’époque – entraînant une chute du prix de nombreux tokens volés. 

Les cyberhackers cohabitent dans un même monde que des cyberhéros. En 2021, l’expert en sécurité blockchain “samczsun” repère un contrat intelligent vulnérable qui exposait 25 000 ETH, soit 9,6 millions de dollars à l’époque. Il a sécurisé le pot et a alerté son propriétaire légitime, Lien Finance.

La cryptosphère doit-elle mettre en place un dispositif décentralisé permettant de rembourser les victimes d’un scam ? Au-delà d’un certain nombre de votes – un nombre qui doit être important – le wallet d’un scammer pourrait être vidé sans son consentement. Une théorie qui semble farfelue, mais les idées folles sont souvent la racine des plus grandes innovations. 

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés