Fin de partie en Chine pour une centaine de membres de l’escroquerie PlusToken

ven 31 Juil 2020 ▪ 7h27 ▪ 2 min de lecture - par Rédaction CT

L’équipe derrière PlusToken, l’une des plus grandes escroqueries crypto, semble être arrivée au bout du chemin.

L’arrestation

Selon le rapport des forces de police locales, le Ministère de la Sécurité Publique (MSP) a diligenté une enquête sur le réseau pyramidal de la « plate-forme PlusToken« . De sinistre mémoire, PlusToken est bien connue pour avoir incarnée une des crypto-arnaques les plus prolifique avec près de 3 milliards de dollars de préjudice estimé. Le ministère de la Sécurité publique et les organes de sécurité publique ont ainsi joint leurs efforts et pris les mesures nécessaires pour procéder à l’interpellation des principaux membres de l’équipe.

Interpellation de suspects dans le dossier PlusToken. Source : chinanews

A la suite des investigations, la police chinoise a pu arrêter 27 suspects principaux et 82 membres de PlusToken. Toujours selon le rapport d’enquête, c’est la première fois que la police chinoise s’attaque à une importante Pyramide de Ponzi internationale impliquant le Bitcoin et les cryptomonnaies.

Pour rappel

PlusToken était une pyramide de Ponzi chinoise utilisant les cryptomonnaies, promettant aux investisseurs des rendements mensuels élevés. Les promoteurs ont été en mesure d’arnaquer des millions d’investisseurs peu méfiants, à grand renfort de conférences spectaculaires et autres rencontres pour promouvoir le jeton natif de la plateforme appelé PLUS

Le projet a été lancé en 2018 et a sévi jusqu’à la mi-2019. On rappellera que durant cette période relativement brève, c’est environ 2 millions d’investisseurs à travers le monde qui auront été victimes d’une escroquerie dont l’envergure et l’impact ont été si profonds, qu’ils continuent à influencer le marché aujourd’hui.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Rédaction CT

Derrière la signature générique « Rédaction CT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.