A
A

La banque israélienne Leumi se lance dans l’offre de trading en bitcoins (BTC) et en ethers (ETH)

ven 25 Mar 2022 ▪ 16h30 ▪ 4 min de lecture - par Alexis Patin

La Bank Leumi va devenir la première banque israélienne à permettre le commerce des cryptomonnaies, a déclaré jeudi sa plateforme numérique Pepper Invest, après s’être associée à la société américaine de blockchain Paxos.

Leumi, la deuxième plus grosse banque d’Israël, se lance dans la cryptomonnaie

Grâce à cette fonctionnalité, les investisseurs pourront échanger et détenir des cryptomonnaies. Pour commencer, cela ne concernera que le bitcoin et l’Ethereum. La valeur minimale des achats devra être d’environ 15 dollars, soit 50 shekels en monnaie locale.

Cette initiative n’a pas encore reçu l’approbation des autorités réglementaires et pourrait donc ne pas aboutir. Pepper Invest a déclaré qu’elle collectera les taxes sur les transactions conformément aux directives de l’autorité fiscale israélienne, afin d’éviter aux clients de gérer des complexités fiscales.

La décision de la banque Leumi d’autoriser les transactions en cryptomonnaies fait suite à celle d’un certain nombre de banques dans le monde. En novembre 2021, la Commonwealth Bank d’Australie a annoncé qu’elle autoriserait ses clients à négocier des cryptomonnaies sur sa plateforme, devenant ainsi la première banque du continent à faire cela.

Paxos est la première plateforme d’infrastructure blockchain réglementée. Ses produits constituent le fondement d’un nouveau système financier ouvert, capable de fonctionner plus rapidement et plus efficacement.

Paxos utilise la technologie pour tokeniser, stocker, négocier et régler les actifs pour les entreprises clientes. Elle permet aux fintechs et aux institutions financières d’offrir des capacités cryptographiques à leurs utilisateurs.

Israël Bitcoin régulation

Israël, un pays à la régulation complexe pour les services financiers en cryptomonnaie

Il faut noter que généralement, les régulateurs israéliens se focalisent plus sur le traçage des cryptomonnaies, poussant même Binance à arrêter ses opérations dans le pays à la suite d’une demande du régulateur financier du pays. Allant jusqu’à confisquer plus de 800 000 dollars en bitcoins (BTC) et autres cryptos.

Cependant, le 10 mars, la Banque d’Israël a publié un projet de règlementation. Ce projet pourrait rapprocher le pays d’un cadre global pour les actifs numériques.

Le projet de la banque centrale exigera des banques qu’elles procèdent à des évaluations des risques. De plus, elles devront définir des politiques et des procédures pour « le transfert d’argent provenant de monnaies virtuelles ou destiné à celles-ci ». Il note également que pour les entreprises de crypto autorisées, les banques doivent d’examiner « chaque cas individuellement », et qu’un « refus général » pour ces entités ne sera pas autorisé. Le superviseur des banques, Yair Avidan, a déclaré dans un communiqué :

« Ce projet de règlement énonce un certain nombre de principes de gestion des risques. Ces principes aideront les clients des sociétés bancaires qui souhaitent réaliser de l’argent provenant d’une activité en monnaie virtuelle. Tout en gérant les risques inhérents au système bancaire dans le cadre de cette activité. »

De plus, certains politiciens étudient les risques et bénéfices d’un shekel numérique.

Mais il est important de rappeler que le pays a adopté de nouvelles règles de lutte contre le blanchiment d’argent (AML) en crypto en novembre dernier. Cela a obligé les fournisseurs de services d’actifs virtuels (VASP) en Israël à obtenir une licence d’exploitation de l’Autorité des valeurs mobilières d’Israël et de l’Autorité des marchés de capitaux, des assurances et de l’épargne.

Il est difficile de savoir comment évoluera la position d’Israël sur l’usage des cryptomonnaies, l’initiative de la banque Leumi est une première étape. Cependant, rien n’est encore garanti et les actions du gouvernement tendent plutôt à montrer une posture sceptique envers les cryptomonnaies.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Alexis Patin avatar
Alexis Patin

Observateur de la révolution monétaire, économique et sociale.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !