La CFTC inflige une amende de 42,5 millions de dollars à Tether et Bitfinex

sam 16 Oct 2021 ▪ 11h30 ▪ 3 min de lecture - par Jean-Louis Lefevre

La Commodity Futures Trading Commission a infligé à Tether et Bitfinex des amendes d’un montant total de 42,5 millions de dollars pour des déclarations induisant les investisseurs en erreur et des transactions illégales avec des citoyens des États-Unis.

Tether fournit des informations fallacieuses 

Depuis le lancement d’USDT en 2014, Tether l’a positionné comme un stablecoin attaché à 100 % aux monnaies fiat, notamment au dollar américain et à l’euro. Selon le régulateur, au cours de la période allant du 1er juin 2016 au 25 février 2019, Tether a fourni des informations incorrectes aux clients sur les réserves sécurisant l’USDT. Tether a également omis de divulguer les créances non garanties et les réserves qui comprenaient des actifs autres que des monnaies fiat. En outre, l’entreprise a fait de fausses déclarations concernant la réalisation d’audits réguliers et a engagé des entités non réglementées et des tiers pour détenir des réserves, a déclaré la CFTC sur son site web.

En vertu de l’ordonnance de la Commission, Tether est condamné à payer une amende de 41 millions de dollars, à cesser de violer le Commodity Exchange Act (CEA) et les règlements de la CFTC, conformément à l’acte d’accusation, et à s’abstenir de commettre des violations similaires à l’avenir.

Bitfinex enfreint-il la loi ?

En outre, la CFTC a émis une ordonnance de règlement des prétentions contre Bitfinex. Selon l’acte d’accusation de la CFTC, entre le 1er mars 2016 et le 31 décembre 2018, Bitfinex a effectué des transactions de détail sur marchandises de gré à gré en utilisant des actifs numériques avec des citoyens américains en tant qu’intermédiaire de marché à terme non enregistré, en violation de la loi américaine. La CFTC a exigé que Bitfinex paie une amende de 1,5 million de dollars, cesse de violer la loi sur les exchanges de marchandises et mette en place des systèmes supplémentaires pour empêcher les transactions de détail illégales sur les marchandises négociées en exchange, que le régulateur considère comme des cryptomonnaies. L’exchange doit se conformer à ces exigences avant le 31 décembre 2021.

La déclaration de la CFTC

Le président par intérim de la CFTC, Rostin Behnam, a déclaré que l’agence continuera à prendre des mesures pour identifier les déclarations fausses et trompeuses qui affectent les marchés relevant de la compétence de la CFTC. Vincent McGonagle, chef par intérim du bureau de la répression de la CFTC, a ajouté que le régulateur s’attachera à remplir ses obligations légales afin de protéger l’intégrité du marché américain et de ses clients.

Pour rappel, au mois de mai Tether a publié pour la première fois les détails des garanties d’USDT, qui ont montré que 76% d’USDT était soutenu par des engagements et des monnaies traditionnelles.

Jean-Louis Lefevre

Je suis convaincu que les cryptomonnaies nous ouvrent des perspectives inédites extraordinaires que je ne veux rater sous aucun prétexte ! J’essaie d’enrichir en permanence mes compétences en la matière et de partager avec vous tout ce que j’apprend avec mes followers et mes heures passées à explorer cet univers.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.