La cryptomonnaie, outils de lutte contre les discriminations raciales dans la finance ?

Coinbase a profité du Mois de l’histoire des Noirs pour mettre en évidence une corrélation entre la discrimination raciale et les cryptomonnaies. L’exchange a lancé une campagne publicitaire avec à la base, l’idée que les cryptomonnaies pouvaient aider à lutter contre l’injustice raciale qui sévit dans le secteur financier. Les résultats de l’enquête menée aux États-Unis et au Royaume-Uni ont été publiés le 13 février dernier dans un article de blog. Tous les détails dans cet article.

La cryptomonnaie lutte discriminations raciales finance

Ni blanc, ni noir : la cryptomonnaie n’a pas de couleur

Le sondage réalisé par Coinbase repose sur l’idée qu’étant basées sur le pseudonymat ou parfois l’anonymat, les cryptomonnaies seraient moins « racistes » que les services financiers traditionnels.

Sur la base d’un échantillon de 5 126 répondants, seulement 1 Noir Américain sur 3 perçoit le système financier comme étant également accessible aux personnes de toutes les ethnies.

D’autre part, 2 fois plus de Noirs américains 48% contre 24% des Blancs américains – ont déclaré avoir négativement été affectés par leur race ou leur sexe au sein du système financier traditionnel.

Curieusement, cette expérience négative a engendré une réceptivité accrue aux crypto monnaies car durant le sondage, 70% des Noirs américainscontre 42% des Blancs Américains – ont répondu qu’ils étaient désireux d’en savoir plus sur les cryptomonnaies.

La cryptomonnaie : une panacée pour la justice sociale ?

Dans son article de blog publié le 13 février pour marquer le Mois de l’histoire des Noirs, Coinbase cite Vernon Johnson, co-fondateur et directeur technique de la startup blockchain Yup, qui émet un commentaire plutôt pertinent.

Vernon l’affirme : « De nombreuses transactions de cryptomonnaie sont pseudonymes et ne nécessitent pas la divulgation de votre identité réelle, ce qui peut atténuer certaines appréhensions concernant la discrimination raciale dans le système financier traditionnel. Il est plus difficile de percevoir l’identité raciale dans un monde où les vraies identités des gens sont cachées ».

Vernon ajoute qu’avec les cryptomonnaies, l’accès aux services financiers repose uniquement sur la réputation numérique et l’historique des transactions des individus, ce qui élimine le besoin de réunions physiques ou la divulgation de documents d’identité.

Cependant, puisque les règles Know Your Customer continuent d’être rigoureusement appliquées dans les pays – Coinbase lui-même exigeant une photo ID pour l’inscription – ce mur mitoyen entre la crypto et la finance traditionnelle en matière de pseudonymat va sans doute s’éroder.

En outre, il convient de rappeler que l’espace cryptographique lui-même est sujet à ses propres biais. Nul n’ignore que la grande majorité de l’engagement de la communauté Bitcoin est masculine et souvent insensible a l’absence des femmes dans l’espace cryptographique. En 2018, par exemple, seulement 3 des 88 orateurs de la conférence nord-américaine sur le Bitcoin étaient des femmes. Fait intéressant, l’after-party de la conférence s’était tenue dans un club de strip-tease.

Alors la crypto pourrait-elle vraiment jouer un rôle dans la lutte contre la discrimination raciale dans le système financier traditionnel ?

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés