La Turquie renforce la réglementation après la fermeture de 2 exchanges

dim 02 Mai 2021 ▪ 9h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Une banque centrale pour les cryptomonnaies : la lutte contre l’absurdité des mesures anti-scam dans la cryptosphère par les gouvernements, est sur le point de débuter. La Turquie pourrait durcir le ton contre les acteurs cryptos, après le comportement suspicieux de 2 exchanges dans le pays.

Recentraliser pour sécuriser

Le gouvernement turc envisage de créer une banque centrale pour la garde des cryptomonnaies, après que 2 exchanges majeurs aient bloqué leurs clients durant la semaine du 19 avril 2021.

L’exchange Thodex a soudainement cessé ses activités et empêché ses clients d’effectuer des retraits. Face aux nombreuses suspicions de fraudes, le CEO de Thodex, Fatih Faruk Özer, a indiqué que cette suspension des activités est due à des cyberattaques.

Le gouvernement ne l’a pas entendu de cette oreille. Le personnel de Thodex fut arrêté, les ordinateurs saisis, les comptes bancaires de l’exchange gelés.

La Turquie a entamé les procédures pour l’extradition d’Ozer d’Albanie, où il s’était rendu au moment où Thodex a arrêté ses activités.

Peu de temps après le shutdown de Thodex, l’exchange concurrent Vebitcoin a cessé ses transactions et bloqué ses utilisateurs.

Il a déclaré que des transactions « intenses » avaient mis la société dans une « situation financière difficile ».

L’organisme gouvernemental de surveillance des délits financiers, MASAK, a gelé ses comptes bancaires et a ouvert une enquête.

Les autorités pourraient également exiger des exchanges qu’ils conservent un certain montant de liquidités. Les dirigeants des crypto-exchanges pourraient être soumis à des exigences en matière d’accréditation.

Ces dispositions visent à limiter les risques encourus par les investisseurs turcs en cas de défaillance des exchanges.

Vers un durcissement

La banque centrale de Turquie a interdit les paiements en cryptos début avril 2021. Cette mesure entrave le bon fonctionnement des exchanges étrangers tels que Binance, qui ne peuvent plus utiliser les services de paiement locaux pour déposer et retirer des lires turques.

Les exchanges peuvent néanmoins s’associer à des banques turques, non soumises à ces restrictions. Les exchanges locaux travaillant avec les banques locales n’ont pas subi les effets de cette interdiction.

Selon une enquête de consommation réalisée en 2020, 16 % des Turcs utilisaient ou possédaient des Bitcoins (BTC), un taux 2 fois plus élevés que le taux d’adoption de Bitcoin par les Américains. La cryptosphère devrait lancer les chasseurs de prime aux trousses des scammeurs. Ces derniers sont les principaux acteurs de la légitimation de la guerre menée par le gouvernement contre les cryptomonnaies, contre la nouvelle finance.

A
A
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 64 595,05 $ -2.11%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 4 244,71 $ 1.95%
DEFI (DEFIPERP) 12 884,50 $ 2.42%
MARKETS (ACWI) 104,88 $ 0.3%
GOLD (XAUUSD) 1 778,67 $ -0.17%
TECH (NDX) 15 388,71 $ -0.14%
CURRENCIES (EURUSD) 1,16 $ -0.06%
CURRENCIES (EURGBP) 0,843090 £ 0.09%
CRUDEOIL (USOIL) 82,67 $ -1.01%
IMM. US (REIT) 2 716,13 $ 1.56%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching d’une heure avec un expert. Remplissez le formulaire et notre expert vous contactera sous 24 heures.