JEU CONCOURS : GAGNEZ UNE PS5, PLUS VOUS AVEZ DE POINTS PLUS VOUS AVEZ DE CHANCE DE GAGNER, CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Le président de la SEC reconnaît que le Bitcoin (BTC) est une réserve de valeur

Devenu crédible aux yeux des institutionnels depuis l’année dernière, le statut du bitcoin en tant que réserve de valeur continue de faire couler beaucoup d’encre. Alors que Steve Forbes juge la cryptomonnaie trop volatile pour jouer parfaitement ce rôle, cette dernière vient de recevoir un soutien de poids. Directeur de la SEC, Gary Gensler a récemment déclaré au micro de la CNBC que le bitcoin pouvait bel et bien être considéré comme une réserve de valeur. Il a cependant émis le souhait que la cryptomonnaie soit soumise à une réglementation qui protège mieux ses détenteurs.

Une réserve de valeur numérique rare malgré sa volatilité

Connu pour sa proximité avec la cryptosphère, le nouveau Directeur de la SEC (Securities and Exchange Commission) s’est permis de vanter les mérites du bitcoin dans sa dernière sortie. Le différenciant des autres cryptomonnaies qu’il qualifie de titres, il a reconnu que le bitcoin méritait le statut de réserve de valeur. « C’est une réserve de valeur numérique et rare, mais très volatile. Et il y a des investisseurs qui veulent le négocier, et le négocier pour sa volatilité, dans certains cas juste parce qu’il est moins corrélé avec les autres marchés. Je pense que nous avons besoin d’une plus grande protection des investisseurs dans ce domaine » a-t-il déclaré.

S’il ne fait de la volatilité de la cryptomonnaie un problème, il met en revanche l’accent sur le principal point de discorde entre cryptosphère et les gouvernements à savoir la réglementation. Il réclame notamment celle-ci dans l’intérêt des investisseurs à l’image de ce qui se fait sur les autres marchés boursiers. Ciblant également l’utilisation de la cryptomonnaie, il juge indispensable que ce marché soit soumis au contrôle permanent d’une autorité. Celle-ci devrait notamment selon ses dires se charger de la lutte antifraude et anti-manipulation auprès des cryptoexchanges.

Préserver l’héritage américain en matière d’innovation technologique         

Si l’intervention des autorités gouvernementales sur le marché du bitcoin est plutôt mal perçue au sein de la communauté cryptographique, M. Gensler a tenu à rassurer cette dernière. Concernant la SEC qu’il dirige, il a défendu l’idée selon laquelle celle-ci se devait d’être neutre en matière d’innovation technologique. Bien que cette dernière ait fait depuis toujours la fierté du pays, il ne souhaiterait pas que sa préservation devienne source de manipulation des marchés. « Nous devons mettre à jour et rafraîchir nos règles pour nous assurer que, même si les investisseurs et tout individu ont les droits du premier amendement de parler et ainsi de suite, qu’ils n’induisent pas le public en erreur, qu’ils ne manipulent pas le public, qu’ils ne manipulent pas les marchés » a-t-il ainsi prévenu.

Même s’il s’agit d’un avis personnel, cette sortie du Directeur de la SEC prouve que l’adoption du bitcoin continue de se frayer un chemin au sein des sphères gouvernementales. Elle montre également que ces dernières ne sont pas près d’abandonner l’idée d’exercer un contrôle sur ce marché sous couvert de la protection des investisseurs.

Plus d’actions
Partagez

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo