Se connecter S'abonner

Les baleines XRP déchargent-elles leurs bags ?

Les gros wallets vident leur sac … de Ripple (XRP). La société et sa crypto est SECouée par le procès qui lui pend au nez. Brad Garlinghouse s’en remet même aux tweets de soutien pour essayer de stopper l’hémorragie. Ripple pourrait trouver refuge au Japon : tant pis pour les Etats-Unis qui l’ont traité comme un paria ?

Les petits sont fidèles … ou naïfs

Selon un tweet publié par Santiment le 23 décembre 2020, le nombre de wallets détenant d’importants volumes de XRP a considérablement diminué.

Depuis l’annonce des poursuites judiciaires de la SEC contre Ripple, le nombre de portefeuilles de plus de 10 millions de XRP, dont la valeur est estimée approximativement à 490 000 USD, a chuté à 18.

La SEC accuse Ripple d’avoir mené une offre de titres non-enregistrée qui a permis à l’entreprise d’obtenir à ce jour 1,3 milliards de dollars.

Il semble que le nombre de wallets qui contiennent moins de 10 000 XRP n’a pas changé, ce qui signifie que les petits investisseurs continuent de conserver leurs XRP en dépit de la situation de Ripple.

Garlinghouse s’y attendait mais, est-il prêt ?

Le 22 décembre 2020, la SEC a déposé une plainte contre Ripple indiquant que la société aurait distribué plusieurs milliards de tokens XRP en échange de contreparties non-monétaires telles que des prestations de services de market-making.

Le dossier affirme également que les 2 principaux responsables de la société, Brad Garlinghouse et Chris Larsen, ont effectué des ventes personnelles de XRP pour un montant de 600 millions de dollars.

Garlinghouse a déclaré que Ripple s’attendait à ce procès. Bien avant que les charges ne soient officielles, le CEO de Ripple a nié ces accusations et maintient que le XRP est une monnaie.

Il a récemment retweeté plusieurs déclarations des partenaires de Ripple qui soutiennent sa position, parmi lesquels Yoshitaka Kitao de SBI Holdings. Selon ce dernier, pour la Financial Service Agency japonaise, le XRP n’est pas un titre.

Ripple n’a pas la chance de Bitcoin (BTC) et d’Ethereum (ETH) qui passent une bonne fin d’année. Brad Garlinghouse et son équipe doivent se battre pour essayer de sauver les meubles – faut sacrifier la déco superflue quand la maison brûle. Pas sûr que les tweets de soutien aient une valeur juridique. Le sort de Ripple est entre les mains de ses avocats, des juges et le plus important, de ses fidèles détenteurs qui ne le lâcheront pas en ces heures sombres.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo