Pour une banque, acheter du Bitcoin est un motif de licenciement

Alors qu’un employé du crypto-exchange Coin Center reçoit la totalité de son salaire en Bitcoin (BTC), la Nordea Bank – la plus grande banque scandinave – vient de gagner une bataille juridique visant à interdire à ses employés de détenir des cryptos.

Une Cour danoise a ainsi décidé que Nordea est libre d’empêcher ses employés de détenir des cryptomonnaies, au grand dam du syndicat qui avait intenté un procès contre la banque, estimant que cette interdiction portait atteinte à la vie privée des employés.

31 500 personnes privées de cryptos

Dans une note de service de 2018, Nordea avait interdit à ses employés de détenir des cryptos en expliquant que les investissements en cryptomonnaies étaient risqués et que Bitcoin et les cryptos étaient traditionnellement associées au blanchiment d’argent. Normal. 

La ligne de Nordea est claire : les employés détenant des cryptos pourraient nuire à la réputation de la banque et de ses clients.

Si la démarche semblait quelques peu outrancière, un tribunal danois vient pourtant de donner raison à Nordea en considérant fondée cette bien étonnante – et parfaitement liberticide – jurisprudence. L’interdiction décrétée par la banque ne s’applique cependant pas en revanche aux cryptos-actifs qu’elle a vendus à ses clients. Cette interdiction ne s’applique pas non plus aux cryptos détenues par les employés avant la publication de la note de service (ouf, on respire).

Le syndicat avait intenté un procès contre Nordea estimant que le fait que les employés détiennent ou non des cryptos, relevait de leur vie privée.

Les 31 500 employés de Nordea devront donc garder leur distance avec les cryptos, sous peine d’être licenciés.

Un bond scandinave en arrière sur les crypto-investissements ?

La décision de la Cour danoise est de nature à soulever certaines inquiétudes dans la cryptosphère. Les banques scandinaves ne voient-elles pas finalement les cryptos d’un bon oeil ? A l’instar de Nordea, les banques scandinaves vendraient-elles des cryptos-actifs, sans finalement croire (il faut oser le dire) à l’avenir des cryptomonnaies ?

Certaines initiatives, comme celles de la compagnie aérienne scandinave Norwegian qui a décidé d’accepter les paiements en cryptos dès septembre 2019, nuancent cependant les positions des entreprises scandinaves sur les cryptomonnaies, malgré cette décision de la justice danoise d’exclure les employés de Nordea de la course aux cryptos.

Nordea Bank a gagné sa bataille juridique pour faire valoir son droit d’interdire à ses employés de détenir des cryptos. Reste à savoir si d’autres banques et d’autres tribunaux en Europe et sur les autres continents, s’inspireront du triste exemple danois.

Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Crypto-enthousiaste de la deuxième heure, rien n’a plus d’importance à mes yeux que d’accompagner l’adoption globale et la démocratisation des trésors que nous propose la blockchain.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés