A
A

Selon Brad Garlinghouse : Ripple a essayé de s’expliquer avec la SEC avant les poursuites

dim 10 Jan 2021 ▪ 16h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

La SEC serait donc invincible devant les tribunaux ? Ripple (XRP) essaie d’amadouer la SEC, afin de trouver un accord à l’amiable pour éviter un procès avec une issue incertaine pour la société.

On fait ami ami pour éviter le pire ?

Dans un tweet du 7 janvier 2021, Brad Garlinghouse a indiqué que Ripple avait essayé de trouver un accord avec la SEC, avant que cette dernière ne décide d’intenter un procès contre la société.

Garlinghouse a abordé les questions-clés liées aux accusations portées par la SEC, tout en avertissant qu’il ne pouvait pas entrer dans les détails puisque l’affaire est en cours de jugement.

Il a ajouté que Ripple s’efforçait de régler le problème à l’amiable et, qu’il continuerait ainsi avec la nouvelle administration.

La stratégie adoptée par Ripple présente des similarités avec celle de Block.one, créateur d’EOS, qui avait réussi à trouver un arrangement avec la SEC.

Block.one avait payé une amende qui lui a permis d’obtenir le feu vert pour lancer la forme actuelle du token EOS.

Un autre projet crypto pour orner le tableau de chasse de la SEC

Les accusations de la SEC contre Ripple surviennent alors que le régulateur est sorti victorieux de ses confrontations avec Telegram et Kik, qui auraient transgressé la loi sur les valeurs mobilières.

La SEC accuse Ripple d’avoir effectué une vente de titres non-enregistrés pour un montant de 1,3 milliards de dollars depuis 2013. Elle soutient que ces ventes ont été utilisées pour financer les opérations de la société.

Ripple continue de dénoncer les accusations de la SEC alors qu’une première audience est prévue pour février 2021.

Concernant les autres points motivant la plainte, Garlinghouse a indiqué que Ripple avait fourni à certains clients des incitations à utiliser le produit On-Demand Liquidity, ce qui selon lui, est parfaitement légal.

De nombreux exchanges ont délisté le XRP de leurs plateformes après l’annonce de la plainte déposée par la SEC contre la société.

Si Ripple parvenait à un accord à l’amiable avec la SEC, tous les problèmes de la société liés à l’effondrement du prix du XRP seront-ils pour autant résolus ? Ripple va-t-il faire la même erreur en restant aux Etats-Unis et en faisant confiance aux exchanges pour la vente du XRP ? La SEC pourrait obliger Brad Garlinghouse à faire prendre un virage décisif à sa société. Le manque de solidarité dont ont fait preuve les exchanges envers un projet crypto majeur comme Ripple, laissera certainement des traces dans la cryptosphère.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Zoé De La Roche avatar
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !