A
A

Square contre les menaces judiciaires de l'inventeur auto-proclamé du Bitcoin (BTC)

dim 07 Fév 2021 ▪ 12h00 ▪ 4 min de lecture - par Zoé De La Roche

Une interview de Craig Wright sur The Coin Tribune : envisageable et souhaitée ? Les avocats de Faketoshi demandent à Square de retirer le livre blanc de Bitcoin (BTC).

Le livre blanc du BTC, symbole de liberté : et tant pis pour Craig Wright !

Janvier 2021, le cabinet d’avocats Ontier LLP, qui dit défendre Craig Faketoshi Wright, menace de poursuivre Square pour avoir hébergé le livre blanc de Bitcoin sur son site.

Le cabinet a indiqué que « Dr. Wright a décidé qu’il était temps de faire respecter son droit d’auteur dans le livre blanc » – Wright est censé avoir obtenu un doctorat en Informatique du Charlesturt University ; Forbes a cependant indiqué que l’université ne lui avait jamais décerné un doctorat.

Ontier avait donné un délai de 2 semaines à Square pour répondre à sa demande, délai qui a expiré le 5 février 2021.

Square ne cède pas, et répond en indiquant qu’il se moque « de savoir qui a inventé Bitcoin ».

Le livre blanc de Bitcoin a été rédigé en octobre 2008 par Satoshi Nakamoto, un pseudo d’une personne ou d’un groupe de personnes qui a conservé l’anonymat depuis.

En 2015, Craig Wright a commencé à revendiquer qu’il était le papa du BTC.

Il aurait inventé Bitcoin avec son ami décédé Dave KleimanCraig Wright fut incapable d’apporter une seule preuve qu’il est réellement Satoshi Nakamoto ; il s’est ridiculisé plus d’une fois, se mettant peut être à croire en son propre mensonge à force de le répéter.

Héberger le livre blanc est devenu un geste symbolique pour les bitcoiners. Tout comme Square, le gouvernement estonien et le membre du Congrès, Patrick McHenry, ont hébergé le livre blanc du BTC sur leur site.

Son héritage suffit !

Qui est réellement Satoshi Nakamoto ? Nul ne sait qui se cache derrière ce pseudonyme.

Le papa de Bitcoin avait été actif sur le réseau durant les 1ères  années du BTC, notamment pour le protéger des attaques alors que le BTC était encore vulnérable à cause de son jeune âge ; il s’est ensuite retiré et n’a plus fait entendre parler de lui depuis.

Craig Wright est surtout connu pour ses tentatives ridicules de prouver qu’il était le fondateur du BTC.

John McAfee avait également insinué qu’il pouvait être Satoshi Nakamoto.

L’anonymat du fondateur de Bitcoin est l’un des atouts du réseau BTC ; l’absence de leader améliore la décentralisation de ce dernier.

La décentralisation d’Ethereum (ETH) souffre aujourd’hui d’une gouvernance centrée autour de Vitalik Buterin.

Que dira Craig Wright lorsque le BTC aura atteint les 100 000 USD ? Que les bitcoiners devraient tous lui envoyer un message et quelques satoshis pour le remercier ? Des fois, on souhaite vraiment que le vrai Satoshi Nakamoto se manifeste avec quelques mots pour rabattre le caquet aux imposteurs.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Zoé De La Roche avatar
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !