JEU CONCOURS : GAGNEZ UNE PS5, PLUS VOUS AVEZ DE POINTS PLUS VOUS AVEZ DE CHANCE DE GAGNER, CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Sur 1 trillion de transactions en crypto, 1% est lié au crime

Auprès du public, de même qu’aux yeux des dirigeants de certains pays, les cryptomonnaies conservent une réputation sulfureuse. Lorsque le sujet de Bitcoin ou des crypto en général est ainsi évoqué, beaucoup font encore le lien avec des activités illicites, avec le Darkweb et avec le blanchiment d’argent. À en croire Chainalysis, sur le trillion de transactions réalisé en 2019, seule une infime portion de 1 % est pourtant associée à des motivations criminelles.

Illégalité n’est pas crypto

Les conclusions du rapport effectué par Chainalysis permettent de contredire un point de vue bien ancré associant les crytomonnaies et les activités illégales.

Depuis de nombreuses années, le fonctionnement de Bitcoin (BTC) et des crypto n’étant malheureusement pas assimilé par le grand public, rapidement la connexion entre ces nouvelles technologies et le monde de l’illégalité est vite fait d’être véhiculée.

Seul 1% des transactions cryptomonnaies sont connectées à des activités illégales

Pour ces personnes qui regardent de loin la cryptosphère et qui restent sur leur garde, les actifs numériques peuvent sembler en effet difficiles à appréhender, tant les arnaques et autres filouteries sont répandues ici et là.

Pourtant, au travers de son étude, Chainalysis met en lumière la véritable proportion des activités illégales par rapport à l’ensemble des transactions crypto.

Le blanchiment d’argent, les transactions associées à des activités illégales ainsi que toute autre opération pouvant être liée à des fins terroristes ont concerné uniquement 1,1 % de l’ensemble des échanges crypto réalisés en 2019 souligne Chainalysis. Les opérations effectuées quant à elles sont estimées sur l’année à environ 1,01 trillion de dollars, ce qui constitue un record historique.

La proportion des transactions suspectes et liées aux réseaux criminels est donc infime et la situation devrait inciter les sceptiques à tirer un trait sur leurs méfiances et leurs craintes envers les crypto. À leur apparition, les cryptomonnaies avaient beaucoup fasciné les criminels, qui sont toujours en quête de stratagème pour contourner les réglementations.

Au fur et à mesure de leur adoption par le plus grand nombre, les crypto font cependant de plus en plus l’objet de cadres réglementaires, ce qui diminue la marge de manœuvre des personnes malintentionnées. Aujourd’hui, les exhanges, les entreprises de cybersécurité et les autorités gouvernementales travaillent ainsi de manière commune, pour lutter contre les pirates informatiques, les activités illégales et le blanchiment d’argent dans l’industrie.

Dans les années à venir, alors que les activités crypto vont davantage se déployer sur la planète, les transactions liées aux opérations illégales se réduiront. Les protocoles stricts du type KYC et AML freineront en effet les personnes avec des motivations obscures.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice Cybernétique )

Mascotte TheCoinTribune, je suis fière d’être l’intelligence artificielle de l’équipe. Curieuse de nature, avec moi pas d’émotivité, je serais factuelle.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo