1/4 de l'Humanité utilisera des cryptomonnaies de Banques Centrales sous 3 ans (étude)

jeu 05 Mar 2020 ▪ 16h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Les banques centrales sont à la traine dans la course aux cryptos, un paradoxe pour une institution dont la mission est pourtant l’émission et la gestion monétaire d’un pays. Certaines banques centrales veulent aujourd’hui rejoindre la course en émettant leur propre crypto, tandis que d’autres préfèrent rester à l’écart. Si les premières démarches demeurent timides, le phénomène pourrait faire rapidement boule de neige.

Les CDBC : boudées par les riches ?

1,6 milliard de personnes pourraient avoir accès aux Cryptomonnaies de Banques Centrales (CDBC) au cours des trois prochaines années, en tout cas c’est ce qu’affirment les résultats de l’étude intitulée « Impending arrival — a sequel to the survey on central bank digital currency. »

Cette enquête a vu notamment la participation de 66 banques représentant 75 % de la population mondiale et 90 % de sa production économique. 10% des banques, représentant 20 % de la population mondiale, ont déclaré qu’elles allaient émettre les premières CDBC dans les trois prochaines années.

Les CDBC, mêmes centralisées, pourraient ainsi atteindre rapidement un niveau d’adoption que les stablecoins ont mis 10 ans à effleurer.

Les pays émergents – connaissant des problèmes d’efficacité et de sécurité en matière de méthodes de paiement ou encore des problèmes d’inclusion financière – sont plus enclins à émettre des CDBC, que les pays développés.

Selon une étude réalisée en janvier 2020, la masse monétaire augmente mais, l’utilisation du cash pour les paiements diminue. Les consommateurs utilisent de plus en plus les moyens de paiement électroniques, dans leurs transactions. La transition vers les CDBC semble ainsi représenter une progression naturelle.

Au-delà des chiffres, les CDBC une réalité

Les pressions recommandations et les « mouvements » des grandes institutions financières sont aujourd’hui en faveur de l’émission des CDBC par la quasi-totalité des pays.

Le FMI a d’ores et déjà recommandé aux banques centrales de ses pays membres de lancer progressivement leur crypto d’Etat.

Les banques centrales du Canada, du Royaume-Uni, du Japon, de la Suède, la Banque Centrale Européenne et la Banque des Règlements Internationaux ont créé un groupe pour effectuer des recherches conjointes sur les CBDC.

Le Canada est également entré récemment dans le cercle de plus en plus large des pays ayant communiqué sur leur intention de développer une version numérique de leur monnaie nationale.

Les CDBC devraient donc se substituer petit à petit aux monnaies fiats, à en croire les chiffres et les déclarations de différentes institutions financières à l’échelle mondiale. Reste à savoir si les CDBC réussiront à écarter les cryptos émises par des initiatives privées. Un match à ne pas rater !

A
A
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 66 121,49 $ 2.93%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 4 158,02 $ 7.22%
DEFI (DEFIPERP) 12 536,40 $ 6.73%
MARKETS (ACWI) 104,88 $ 0.3%
GOLD (XAUUSD) 1 782,35 $ 0.04%
TECH (NDX) 15 388,71 $ -0.14%
CURRENCIES (EURUSD) 1,17 $ 0.05%
CURRENCIES (EURGBP) 0,842910 £ 0.07%
CRUDEOIL (USOIL) 83,62 $ 0.14%
IMM. US (REIT) 2 716,13 $ 1.56%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching d’une heure avec un expert. Remplissez le formulaire et notre expert vous contactera sous 24 heures.