A
A

12 millions d’Iraniens possèdent une crypto, choisissant les exchanges locaux

lun 01 Nov 2021 ▪ 11h30 ▪ 5 min de lecture - par Thomas Poirier

Les cryptomonnaies sont un investissement populaire parmi les Iraniens et les estimations suggèrent que le nombre de ceux qui possèdent déjà un token ou un autre pourrait atteindre 12 millions. La majorité des traders iraniens préfèrent les services des exchanges crypto locaux, affirme le directeur général de l’un d’entre eux.

Iran

Les Iraniens ont annoncé le transfert de 180 millions de dollars dans Crypto Daily

Malgré l’absence de règles appropriées pour la plupart d’espaces crypto et la position du gouvernement sur la question, un nombre croissant d’Iraniens ont investi dans la monnaie numérique décentralisée au cours des derniers mois et des dernières années. « On estime que sept à 12 millions d’Iraniens possèdent des cryptomonnaies », selon Hamed Mirzaei, PDG de Bitestan, l’un des exchanges crypto du pays.

« Les transactions crypto quotidiennes des Iraniens sont estimées entre 30 et 50 000 milliards de rials (181 millions de dollars), alors qu’il n’y a pas de réglementation sur le trading des cryptomonnaies », a récemment déclaré Mirzaei au magazine Peyvast. Selon un rapport du portail d’affaires anglophone Financial Tribune, l’exécutif a également souligné :

« Plus de 88 % des transactions sont réalisées via des plateformes d’échange locales. »

Ce montant, a précisé Mirzaei, est supérieur au total de toutes les transactions sur le marché des capitaux de la République islamique. « On estime que sept à 12 millions d’Iraniens possèdent des cryptomonnaies », a également révélé l’entrepreneur de blockchain aux médias iraniens.

Les commentaires de Mirzaei interviennent après que, plus tôt cette année, des responsables iraniens aient exprimé leurs inquiétudes concernant les cryptoactifs attirant des capitaux des marchés traditionnels. Au début du mois de mai, les plateformes de trading de monnaies numériques ont été accusées de profiter de l’état volatil du marché boursier, où les transactions avaient connu une baisse significative depuis l’été dernier. À l’époque, la Banque centrale d’Iran (CBI) a conseillé aux Iraniens d’éviter la cryptomonnaie, les avertissant que ces investissements seraient à leurs risques et périls.

Doit-on s’attendre à une réglementation de la crypto en Iran ?

Plus tard dans le mois, la direction du parlement a demandé à l’administration fiscale nationale de dresser le profil des propriétaires des plateformes d’échange iraniennes de cryptomonnaie et de faire un rapport. Le président du Majlis, Mohammad Baqer Qalibaf, a déclaré qu’imposer une interdiction du trading de la crypto ne suffisait pas et a appelé la CBI à élaborer des réglementations précises pour le secteur. En juillet, des membres de l’Assemblée consultative islamique ont proposé un projet de loi visant à adopter des règles pour le marché des changes.

Les restrictions sur le trading de crypto priveraient l’Iran d’opportunités, ont averti les sociétés fintech iraniennes cette année, exprimant leur opposition aux tentatives du gouvernement de freiner les opérations des exchanges de crypto. En avril, la CBI a autorisé les banques nationales et les échangeurs d’argent à utiliser des cryptomonnaies extraites localement pour payer les importations, mais les autorités se sont attaquées à d’autres exchanges de tokens. Les startups ont insisté sur le fait que le trading de crypto n’est pas illégal et ont appelé les législateurs et les régulateurs à adopter des règles permettant au pays sanctionné de continuer à bénéficier de transferts d’argent décentralisés.

En fin de compte, le pourcentage des transactions crypto réalisées en Iran via des plateformes d’échange locales est supérieur au total de toutes les transactions sur le marché des capitaux de la République islamique. Les membres de l’Assemblée consultative islamique et bien d’autres visent à réglementer le trading de crypto. En revanche, les sociétés fintech iraniennes avertissent le gouvernement que les restrictions sur le trading de crypto priveraient l’Iran d’opportunités. Nous ignorons toujours quelle tournure prendra exactement cette situation. Cependant, nous vous suggérons de rester avec nous afin de ne rien manquer de l’actualité à ce sujet !

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Thomas Poirier avatar
Thomas Poirier

Je suis sûr que la blockchain et les cryptomonnaies représentent le futur, et je veux faire passer cette idée à tout le monde car plus il y aura de monde à croire aux cryptomonnaies, plus vite le futur arrivera.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 21 390,46 $ -0.45%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 1 235,49 $ -0.51%
DEFI (DEFIPERP) 2 977,00 $ -1.4%
MARKETS (ACWI) 86,31 $ 3.04%
GOLD (XAUUSD) 1 826,89 $ 0.24%
TECH (NDX) 12 105,85 $ 3.49%
CURRENCIES (EURUSD) 1,06 $ 0.38%
CURRENCIES (EURGBP) 0,859250 £ 0.17%
CRUDEOIL (USOIL) 107,53 $ 3.41%
IMM. US (REIT) 2 445,30 $ 2.12%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email et tentez de gagner 0.2 ETH en vous inscrivant aujourd'hui

Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document