Se connecter S'abonner

3 milliards d’obligations émis par la Chine sur blockchain, le début des choses sérieuses ?

20 milliards de yuans chinois d’obligations spéciales, soit 2,8 milliards de dollars, ont été émis récemment par la Banque centrale chinoise. D’après les informations rapportées par le China Development Network, les recettes issues de la vente de ces obligations doivent servir à financer les micros et petites entreprises.

3 milliards obligations

Un système d’émission d’obligations basé sur la chaîne de blocs

La récente émission d’obligations d’une valeur de 2,8 milliards de dollars était très attendue. Pour le compte de l’année 2019, le solde des prêts inclusifs de la Banque centrale de Chine pour les petites et micros entreprises a connu un bond de 35,36%. Il se positionne désormais à 404 milliards de yuans, alors qu’au cours de l’année dernière, 410 000 propriétaires de petites et micros entreprises s’étaient faits enregistrer.

Cette émission a été pour la Chine l’occasion de présenter pour la première fois son système d’émission d’obligations par la blockchain. Celui-ci sera utilisé au cours des deux prochaines années pour l’émission de coupons à un taux de 3,25%.

Toutefois, l’émission de ces obligations n’a pas été faite de façon standard. C’est ce qui a d’ailleurs suscité l’intérêt des acteurs mondiaux du marché. En effet, la Banque centrale chinoise a eu recours à la Blockchain pour procéder à cette émission, créant ainsi la surprise générale au regard de la position de la Chine vis-à-vis de la chaîne de blocs.

Bientôt d’autres utilisations de la blockchain en Chine ?

Au cours des années précédentes, la Chine a mené une vaste campagne de répressions contre toutes les innovations de la blockchain, sur la base de sa politique « zéro tolérance ». Après avoir interdit le Bitcoin (BTC) en 2017, les autorités chinoises ont fermé de nombreux échanges cryptographiques. La cryptographie semblait être morte jusqu’au début 2019, date à laquelle l’État chinois a révélé sa volonté de mettre en place son propre système de chaîne de blocs. Celle-ci devrait être déployée sous le contrôle étroit de l’autorité la plus centralisée qui soit.

En dépit du contraste entre l’utilisation que la Chine fait actuellement de la blockchain et de ses applications et sa position passée vis-à-vis de la chaîne de blocs, le pays ne fait que s’aligner sur la stratégie annoncée récemment. Il se pourrait même qu’il s’investisse dans d’autres projets impliquant l’utilisation de la technologie de la chaîne de blocs.

Cela n’aurait rien d’étonnant lorsqu’on prend en compte le revirement de la position chinoise depuis la guerre menée contre la crypto en 2017. Sur cette base, la position chinoise actuelle vis-à-vis de la blockchain semble tout à fait normale et le revirement de situation qui l’a précédé ne peut pas être considéré comme un scoop.

À quand les prochaines applications de la Blockchain en Chine ?

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo