Afrique du Sud : Les fonds de pension ne pourront plus investir dans les cryptomonnaies

mar 02 Nov 2021 ▪ 8h30 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

L’Afrique du Sud est l’un des rares pays africains à connaitre une forte adoption des cryptomonnaies illustrée par l’importante activité des cryptoexchanges sur place. Outre les particuliers, les investisseurs institutionnels locaux s’intéressent davantage à la capacité des actifs cryptographiques à servir de véhicule d’investissement fiable. Il se pourrait désormais que les fonds de pension ne soient plus autorisés à investir dans les cryptomonnaies d’après un nouveau projet de loi. Explications.

Une mesure motivée par la hausse des escroqueries dans le secteur

À l’heure actuelle, le règlement 28 de la loi sur les fonds de pension en Afrique du Sud autorisait un investissement maximum de 2,5 % d’un portefeuille dans les cryptomonnaies. Cela a donc conduit de nombreux retraités à réaliser des placements dans cette classe d’actifs. Toutefois, ils préfèrent traiter directement avec des représentants des marchés cryptographiques plutôt que de consulter des experts financiers. Cette habitude a malheureusement contribué à les exposer à de nombreuses escroqueries comme l’a souligné Eva Crouwel, responsable de la criminalité financière mondiale chez Luno.

Elle a notamment expliqué dans un podcast que les personnes âgées devenaient une cible facile pour les escroqueries liées aux cryptomonnaies parmi les deux millions d’utilisateurs en Afrique du Sud. Face à cette situation, les régulateurs ont décidé d’adopter une loi pour redéfinir les conditions autour de l’exposition des fonds de pension aux marchés cryptographiques. En cas d’approbation à la prochaine consultation publique qui prendra fin le 12 novembre, la loi interdira simplement à ces fonds d’investir de quelque manière que ce soit dans les actifs cryptographiques.

L’absence de conformité fiscale autour des cryptomonnaies dans le pays

En septembre, l’Afrique du Sud se dotait d’un cadre spécial pour permettre aux citoyens de déclarer les actifs numériques qu’ils détenaient à des fins fiscales. Toutefois, celui-ci s’est avéré être non conforme aux cryptomonnaies, chose qui peut devenir problématique en cas d’investissement. Responsable de la fiscalité des cryptomonnaies chez Crypto Tax Consulting, Thomas Lobban a déclaré que : « la non-conformité s’avère toujours être un problème dans l’espace cryptographique pour les Sud-Africains ». Couplé à l’augmentation des escroqueries, le manque de conformité fiscale a donc poussé les régulateurs à mettre fin aux investissements des fonds de pension dans les cryptomonnaies.

Alors que la proposition de loi est perçue comme un recul en matière d’adoption des cryptomonnaies, elle viserait surtout à protéger les investisseurs locaux. Aux États-Unis en revanche, les fonds de pension ne cessent d’augmenter leurs expositions aux cryptomonnaies sans rencontrer une résistance de la part des régulateurs. Tout récemment, le Houston Firefighters’ Relief and Retirement Fund a décidé d’investir 25 millions de dollars, soit 0,6 % de son portefeuille, dans le bitcoin (BTC) et l’ether (ETH). 

A
A
DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 57 564,57 $ 0.39%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 4 343,38 $ 0.99%
DEFI (DEFIPERP) 12 354,20 $ 0.45%
MARKETS (ACWI) 103,37 $ -2.44%
GOLD (XAUUSD) 1 794,57 $ 0.16%
TECH (NDX) 16 025,58 $ -2.09%
CURRENCIES (EURUSD) 1,13 $ -0.33%
CURRENCIES (EURGBP) 0,845580 £ -0.21%
CRUDEOIL (USOIL) 71,45 $ 4.83%
IMM. US (REIT) 2 733,76 $ -2.78%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email