Australie: prudence face à l'arrivée de Libra

dim 23 Juin 2019 ▪ 20h11 ▪ 3 min de lecture - par Violaine Silverstein

Philip Lowe, gouverneur de la Reserve Bank of Australia (RBA), avertit que la monnaie virtuelle annoncée sur Facebook – Libra – pourrait ne pas être utilisée dans un avenir proche, selon le rapport de Bloomberg du 20 juin.

Selon ce dernier, « beaucoup d’eau aura coulé sous les ponts avant que la proposition de Facebook ne devienne quelque chose que nous utilisons tout le temps (…) Il y a beaucoup de questions de réglementation qui doivent être abordées et ils doivent s’assurer qu’une sérieuse analyse de rentabilité ait eu lieu, nous devons donc faire attention avant de sauter aux conclusions ».

En 2017, Lowe avait également critiqué le Bitcoin (BTC). En effet, il s’était plaint de la « folie spéculative » qui avait donné de l’importance à cette cryptomonnaie et avait émis l’hypothèse que les criminels étaient probablement plus attirés par elle que les clients.

Hormis Libra et Bitcoin, Lowe ne croit pas que la cryptomonnaie soit intéressante pour l’Australie en raison de son système de paiement électronique actuel :

« J’ai longtemps pensé qu’une sorte de cryptomonnaie ne décollerait pas en Australie parce que nous avons déjà un système de paiement électronique très, très efficace qui permet à chacun d’entre nous d’effectuer des paiements bancaires à une autre personne en cinq secondes, en connaissant son numéro de téléphone portable ».

La RBA a publié un article intitulé  » Cryptocurrency : Ten Years On « , comme l’a rapporté Cointelegraph le 21 juin, affirmant que la cryptomonnaie ne deviendrait pas mainstream en Australie.

Faisant écho aux sentiments exprimés par Lowe, le résumé de l’article de la RBA se lit comme suit :

« Cet article examine pourquoi il est peu probable que le Bitcoin devienne une méthode de paiement répandue en Australie, et résume comment les cryptomonnaies ultérieures ont cherché à remédier à certains des défauts du Bitcoin – tels que sa volatilité et ses problèmes de flexibilité ».

Les commentaires du gouverneur Lowe s’ajoutent à une série de réactions récentes du gouvernement face au Libra, y compris des commentaires mitigés du président de la Réserve fédérale des États-Unis, ainsi qu’une déclaration du président de la Commission des marchés financiers de la Douma d’État russe selon laquelle Libra ne serait pas légalisée en Russie, comme le rapporte Cointelegraph le 19 juin.

Cointelegraph a déclaré que le Comité sénatorial des banques prévoyait de tenir des audiences le 16 juillet sur l’initiative de Facebook de lancer sa propre cryptomonnaie.

A
A
Violaine Silverstein

Quand j’ai commencé dans les cryptos il y a 3 ans, il y avait plus de 95% d’hommes et encore très peu de femmes, bon ça n'a toujours pas beaucoup changé, mais les choses bougent et je suis fière de representer les femmes dans ce milieu très technique qui est passionnant et plein d'avenir.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 60 525,74 $ 0.33%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 4 192,27 $ 1.46%
DEFI (DEFIPERP) 13 635,80 $ 0.56%
MARKETS (ACWI) 105,21 $ -0.06%
GOLD (XAUUSD) 1 787,46 $ -0.26%
TECH (NDX) 15 559,49 $ 0.29%
CURRENCIES (EURUSD) 1,16 $ 0.03%
CURRENCIES (EURGBP) 0,842170 £ 0.06%
CRUDEOIL (USOIL) 84,19 $ -0.3%
IMM. US (REIT) 2 747,83 $ 0.32%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email