JEU CONCOURS : GAGNEZ UNE PS5, PLUS VOUS AVEZ DE POINTS PLUS VOUS AVEZ DE CHANCE DE GAGNER, CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Avec son 4ème distributeur de Bitcoin (BTC) installé, la France fait pâle figure

Même s’il est encore cité dans la presse traditionnelle à cette occasion comme la fameuse monnaie du “dark ouébe”, le Bitcoin a bénéficié d’une importante visibilité sur les grands médias nationaux cette semaine.

La raison : l’installation d’un distributeur automatique de Bitcoin à Lille, le 4ème en France.

Bitcoin Facts

Cette semaine, la capitale du Nord a vu les fées de Nakamoto se pencher sur son berceau et faire pousser dans la nuit un fier distributeur automatique de Bitcoin rue Eugène-Jacquet. S’il est difficile de ne pas se réjouir de l’heureux événement, pas simple non plus de passer sous silence le fait que cette naissance porte le nombre de distributeurs de ce type sur le territoire français à…4 malheureuses machines.

Pour disposer d’une échelle, on rappellera qu’il existe dans le monde environ 6000 distributeurs de Bitcoin (dont 4500, rien qu’aux Etats-Unis).

C’est la société polonaise ATS qui s’est chargé de l’installation de la bête. ATS était déjà derrière la mise en place de 2 autres ATM à Rouen et Nice.

Un cauchemar de Bicoin-maximalist

Si vous êtes du genre à râler sur la multiplication des KYC, ou à vous formaliser – à juste titredes pratiques intrusives d’un Binance, il est probable que ce distributeur vous fasse frôler l’apoplexie !

Difficile en effet de trouver plus orwellien et plus éloigné des promesses initiales de Bitcoin que ce distributeur. Imaginez : vous devrez vous présenter, tête nue, bien reconnaissable, puis prendre contact avec un opérateur absent du site. Vous déclinerez alors votre identité, et attesterez que vos intentions sont pures, une main sur le cœur (j’exagère mais vous avez l’idée). Ce qui n’est rien moins qu’un cage de garde-à-vue se déverrouillera enfin, vous offrant alors l’accès à la machine qu’il conviendra d’entreprendre poliment.

Sachant que vous serez filmé durant toute l’opération, vous pourrez alors échanger du Bitcoin (ainsi que l’Ether, du Dash et du Litecoin) contre de l’argent liquide. Et si vous voulez récupérer du cash ? C’est possible mais si par malheur la machine est vide, « un opérateur prendra contact avec vous ». Rassurant.

Bref, au-delà du côté anxiogène de la chose (les barreaux, ils existaient en plus gros ?), pas convaincu que la fameuse expérience utilisateur soit des plus conviviales.

Ne crachons pas dans la soupe, l’événement matérialise une avancée, aussi dérisoire soit-elle. Les prochains mois permettront de voir si ce type de distributeur trouve son public, ou reste cantonné au statut de curiosité pour le grand public.

Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Crypto-enthousiaste de la deuxième heure, rien n’a plus d’importance à mes yeux que d’accompagner l’adoption globale et la démocratisation des trésors que nous propose la blockchain.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo