JEU CONCOURS : GAGNEZ UNE PS5, PLUS VOUS AVEZ DE POINTS PLUS VOUS AVEZ DE CHANCE DE GAGNER, CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Bientôt un cadre juridique pour les échanges de cryptomonnaies en Iran ?

Créer un cadre juridique adéquat pour l’usage des cryptomonnaies en Iran. C’est le rêve que caresse le président iranien, Hassan Rouhani. Il l’a officiellement fait savoir pendant une réunion du Conseil suprême de coordination économique qui s’est tenue le mardi 8 juin 2021. Pour le pays, si les pourparlers entrainaient la création d’un cadre légal pour les échanges de cryptomonnaies, ce serait bien une première, d’autant que le mining du Bitcoin y est encore sous embargo.

Waving Iran Flag

Mettre en place un cadre légal pour protéger les Iraniens

Après l’autorisation accordée aux banques privées de régler les importations en Bitcoin, l’Iran souhaite contrôler davantage les opérations digitales impliquant l’utilisation des cryptomonnaies dans le pays. Pour cela, son président, M. Rouhani a affirmé qu’il souhaite que des exigences juridiques et techniques soient mises en place.

Que craint donc le président iranien ? Les risques relatifs aux échanges de cryptomonnaies. En effet, il a souligné qu’il est indispensable de sensibiliser les citoyens à propos des risques qu’ils encourent en faisant des investissements dans ces cryptoactifs. D’un autre côté, il souhaite les protéger.

« Pour légaliser l’usage des cryptomonnaies et protéger le capital des gens dans ce domaine, nous devons penser à une solution le plus tôt possible et […] communiquer les lois et instructions nécessaires », a-t-il martelé.

Pour atteindre son objectif, M. Rouhani a lancé un appel à différentes parties impliquées dans le processus juridique relatif aux cryptomonnaies. « Les organismes responsables dans le domaine des marchés de capitaux devraient coopérer avec les médias [pour] la sensibilisation du public », propose-t-il.

En attendant, le mining de cryptomonnaies est interdit

M. Rouhani est peut-être d’accord pour régulariser l’usage des cryptomonnaies en Iran, mais en attendant leur mining reste soumis à une interdiction. En effet, il y a un mois, le ministre de l’Énergie du pays a annoncé que le mining du Bitcoin et des autres monnaies électroniques à partir de l’électricité domestique n’est pas légal. De ce fait, toute personne qui se livrerait à cette activité, même à la maison, doit payer de lourdes amendes.

Pourquoi cette mesure ? Le but de cette manœuvre est de mieux couvrir le besoin de la population en énergie électrique durant les étés chauds que connaît le pays. Or, le mining de cryptomonnaies reste une activité consommatrice de cette énergie.

Qui sait, l’interdiction sera peut-être levée plus tard, avant son échéance. Mais pour l’instant, elle demeure valable sur le territoire national jusqu’au mois de septembre.

Le président iranien, Hassan Rouhani, souhaite créer un cadre légal pour l’utilisation des cryptomonnaies dans son pays. Le but est de régulariser l’activité et de permettre aux Iraniens de mieux protéger leurs investissements. Toutefois, jusqu’à l’heure de rédaction de cet article, le mining du Bitcoin est interdit en Iran et les personnes qui le font risquent de fortes amendes.

Plus d’actions
Partagez

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo