Se connecter S'abonner

Big Jinping is watching you : un « anonymat » contrôlé pour la crypto chinoise

Le crypto-yuan, une cryptomonnaie soutenue par le gouvernement chinois, sortira selon certains analystes, début 2020. L’Etat chinois rassure ses concitoyens : Ce système de paiement ne sera pas un programme d’espionnage et les transactions resteront anonymes… 

Ou pas ! Pourra t-on vraiment parler d’anonymat s’agissant d’une crypto-devise numérique qui ne permettra à ses utilisateurs de rester discret qu’à la condition qu’ils ne se livrent pas à des activités illégales ?

Pourquoi les citoyens chinois ne veulent pas d’une cryptomonnaie d’Etat ?

Tout le monde l’a vaguement remarqué, la Chine s’apprête à lancer prochainement sa crypto d’Etat. Le projet semble annonciateur d’une grande avancée technologique et financière pour le pays.  

Jack Lee, fondateur et associé directeur de HCM Capital, une entreprise de capital-investissement soutenue par Foxconn Technology Group, a précisé que cette monnaie numérique sera probablement présentée dan les deux premiers mois de l’année qui vient. 

Une nouvelle qui n’a pas réjoui tout le monde. Les citoyens chinois ne font en effet – bizarrement pas franchement confiance à une technologie blockchain à la sauce Pékinoise

Ils craignent en effet que la monnaie numérique lancée par le gouvernement chinois ne respecte pas l’anonymat et qu’elle ait été créée dans le but d’espionner leurs activités. Les utilisateurs préféreraient ainsi s’abstenir d’utiliser cette monnaie numérique pour protéger leur anonymat lors des transactions. 

Comme quoi, même même une population chinoise que Pékin habitue depuis un petit moment à la surveillance de masse et au Crédit Social sent bien qu’il y a une perturbation dans la Force…

Cryptomonnaie d’Etat chinois : Contour d’un futur anonymat contrôlé ?

Les craintes des citoyens chinois ont malgré tout rapidement été levées : « Nous savons que le grand public veut continuer à utiliser la monnaie fiduciaire pour pouvoir garder son anonymat », a déclaré Mu Changchun, le directeur de l’institut de recherche sur la monnaie numérique de la Banque populaire de Chine.  

Il a ainsi certifié, lors d’une conférence à Singapour, que le gouvernement chinois ne cherche pas à contrôler totalement les informations du grand public. Il veut uniquement surveiller les transferts d’argent pour éviter les financements illégaux. Ben voila, pourquoi tout le monde s’inquiète ?

Dans une posture argumentative que même la Corée du Nord n’aurait peut-être pas tenté sans un pointe de honte, le fonctionnaire de l’État se veut rassurant : « les utilisateurs exigeant l’anonymat l’obtiendront mais, à une condition : Ils ne doivent pas se livrer à des activités illégales »

Des systèmes de contrôle seront ainsi mis en place pour prévenir l’évasion fiscale, le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et toutes autres activités illicites qui pourraient être financées par la monnaie numérique centralisée. Une définition qui par chance n’est pas large du tout.

La cryptomonnaie de l’Etat chinois reste plus que jamais d’actualité. Elle permettra aux utilisateurs de rester anonymes dans la mesure où ils ne se livrent pas à des activités illicites. L’anonymat oui, mais la version Freemium.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo