Bitcoin (BTC) : Malgré un mining rétabli à 90 % au Kazakhstan, le hashrate reste à la traîne

jeu 13 Jan 2022 ▪ 14h00 ▪ 5 min de lecture - par Thomas Poirier

Selon Alan Dordjiev, chef de l’Association nationale kazakhe de la blockchain et de l’industrie des centres de données, les principales sociétés de mining du bitcoin au Kazakhstan ont restauré entre 80 % et 90 % de la production après des jours d’émeutes. Cependant, le hashrate global du bitcoin, qui a chuté de plus de 10 % lors de la panne Internet du Kazakhstan le 5 janvier, a mis du temps à se rétablir, restant à 17 % par rapport à son sommet d’environ 205 000 pétahash par seconde (PH/s).

Le Kazakhstan reste le deuxième site de mining du bitcoin au monde malgré ses difficultés internes

Dordjiev a déclaré que les mineurs s’efforçaient de rétablir la production au maximum de sa capacité dans les plus brefs délais. « Nous prévoyons que la situation se stabilisera complètement d’ici une semaine », a-t-il annoncé dans une interview le 11 janvier.

Le Kazakhstan représente environ 18 % de l’activité de traitement totale du bitcoin, le deuxième au monde après les États-Unis. Le pays d’Asie centrale a été touché par des manifestations meurtrières au cours de la semaine dernière, causées par la flambée des prix du carburant.

Après que le fournisseur de réseau public Kazakhtelecom a coupé Internet pendant les émeutes, le hashrate, une mesure de la puissance de calcul mondiale consacrée au mining du bitcoin, a plongé.

Dordjiev, dont l’association représente 25 mineurs enregistrés, soit 70 % de la population de mining locale totale, utilisant 600 MW d’électricité, a indiqué que la panne était « temporaire ». Cela n’a pas affecté les régions où opèrent les sociétés de mining officielles, a-t-il ajouté.

Les services Internet ont maintenant été restaurés dans la plupart des régions, a déclaré Dordjiev. Cependant, même si des mineurs basés au Kazakhstan tels qu’Energix et KZ Systems réintègrent le réseau, le hash power total du bitcoin n’a augmenté que de 2,4 % à 172 000 PH contre environ 168 000 PH il y a quelques jours, selon les données de YCharts.

Le mining du bitcoin pourrait quitter le Kazakhstan en raison de troubles civils

L’augmentation du hashrate suggère que les mineurs sont optimistes quant à la réalisation de bénéfices, ce qui pourrait entraîner une hausse des prix du BTC. La relation n’est cependant pas aussi linéaire, car il est difficile d’évaluer les changements de prix futurs en se basant uniquement sur le hashrate.

La bonne chose est que lorsque les mineurs engagent plus de puissance de calcul pour traiter les transactions en bitcoins, cela permet de sécuriser le réseau contre les attaques des 51 %, une situation qui se traduirait par le risque de voir des mineurs malhonnêtes détourner le système et dépenser deux fois des coins.

« Dans une perspective stratégique, le Kazakhstan restera l’un des domaines les plus attrayants pour le développement du mining de cryptomonnaies », a expliqué Dordjiev, dans une précédente déclaration partagée dans la presse.

« Actuellement, il y a un dialogue constructif sur la réglementation de l’industrie au niveau législatif avec les organes étatiques responsables. Les restrictions précédemment introduites sur l’approvisionnement en électricité des mineurs “blancsont été considérablement assouplies », a-t-il déclaré.

Le président de Matrix Exchange, Vasja Zupan, a noté qu’il doutait que le mining revienne aux niveaux précédents au Kazakhstan. « En raison de la situation politique tendue dans le pays, je m’attends à ce que davantage de mineurs déplacent leurs opérations à l’étranger », a-t-il précisé.

« Cela semble encore plus probable étant donné les signes antérieurs selon lesquels le Kazakhstan était un refuge temporaire dès le départ, les mineurs recherchant un environnement plus stable et prévisible avant même que les troubles actuels ne se dénouent. En outre, je m’attends également à ce que la baisse actuelle des prix puisse inciter certains des mineurs à cesser leurs activités, réduisant ainsi le hashrate », a annoncé Zupan. 

Le Kazakhstan maintient sa position en tant que site phare de mining enregistrant près de 18 % de l’activité totale du bitcoin (BTC). Les opérations de mining ont pu être restaurées à près de 90 % à la suite des émeutes ayant eu lieu dans le pays, mais le hashrate reste loin derrière. En effet, celui-ci n’a que très faiblement augmenté dans la région, poussant de nombreux mineurs à s’expatrier à l’étranger à la recherche de terres plus hospitalières à leur activité de mining. L’âge d’or crypto du Kazakhstan touche-t-il à sa fin ?

Source : BeInCrypto

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Thomas Poirier

Je suis sûr que la blockchain et les cryptomonnaies représentent le futur, et je veux faire passer cette idée à tout le monde car plus il y aura de monde à croire aux cryptomonnaies, plus vite le futur arrivera.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 37 269,48 $ 0.79%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 2 455,51 $ -0.18%
DEFI (DEFIPERP) 6 479,90 $ 0.3%
MARKETS (ACWI) 98,36 $ -1.01%
GOLD (XAUUSD) 1 846,73 $ -0.04%
TECH (NDX) 14 149,12 $ -2.48%
CURRENCIES (EURUSD) 1,13 $ -0.07%
CURRENCIES (EURGBP) 0,836370 £ -0.02%
CRUDEOIL (USOIL) 85,50 $ 0.39%
IMM. US (REIT) 2 693,81 $ -0.2%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email