Se connecter S'abonner

Bitcoins (BTC) : Au Brésil, un tribunal ordonne d’en vendre.

Au Brésil, un tribunal fédéral a ordonné la vente d’une réserve de Bitcoins (BTC) d’une valeur de 1,1 million $. La vente a été faite par la plus grande bourse réglementée du pays, Mercado Bitcoin.

bitcoins on Brazil flag background

Vendre des Bitcoins (BTC) saisis

La police brésilienne a récemment saisi une réserve de Bitcoins (BTC) détenue par Tradergroup, une société dont le fonctionnement rappellerait le système de Ponzi. La firme se présenterait à ses clients comme une société d’investissement en cryptomonnaies, sans disposer des autorisations requises. C’est la première fois dans l’histoire du Brésil que la justice initie une vente de BTC à partir des actifs numériques saisis auprès d’une société.

C’est le tribunal fédéral d’Espirito Santo qui a ordonné la vente des Bitcoins (BTC) d’une valeur de 1,1 million $. La saisie avait été faite en 2019 par la police fédérale auprès de la société Tradergroup. L’opération de saisie a été l’une des plus spectaculaires du pays. Elle avait nécessité le déploiement de 43 agents de la police fédérale et l’élaboration de 5 mandats de perquisitions et de saisie à Espírito Santo, Mato Grosso do Sul et Acre.

Les fonds générés par la vente de la réserve de Bitcoins (BTC) serviront à rembourser les clients de Tradergroup. Mercado Bitcoin, la bourse chargée de la vente de la réserve, a déjà vendu 9 lots de 3 BTC et le dernier lot a été cédé à environ 2 % du prix du marché. Par la suite, les fonds en monnaie fiat ont été transférés sur un compte créé par le tribunal.

Alexandre Senra, le procureur fédéral qui a ordonné la vente des BTC, a déclaré : « Il y a de nombreuses victimes de Tradergroup qui ont intenté des procès, principalement devant le tribunal d’État, pour demander le remboursement de l’argent investi, et maintenant une partie de cet argent pourra être restituée, mais pas la totalité, car le crédit vendu en [bitcoin] n’était pas suffisant pour rembourser les pertes ».

Les autorités brésiliennes contre le blanchiment d’argent

Le Brésil est résolument engagé dans la lutte contre les fausses sociétés qui proposent à leurs clients d’investir dans les cryptomonnaies. Les autorités mènent également une bataille contre les individus qui basent leur activité sur le blanchiment d’argent.

Pour preuve, le mois dernier, la police avait arrêté Claudio Oliveira qui est également connu sous le nom de ‘’Roi du Bitcoin’’. M. Oliveira serait impliqué dans une fraude de 300 millions $. Par ailleurs, la police a récemment saisi 33 millions $ dans le cadre d’une enquête qui reliait des sociétés-écrans de blanchiment d’argent à des cryptomonnaies anonymes.

Au Brésil, le tribunal fédéral d’Espirito Santo a ordonné la saisie puis la vente d’une réserve de Bitcoins (BTC) appartenant à la société Tradergroup, qui serait impliquée dans des affaires de blanchiment d’argent. Grâce à la vente de la réserve de BTC d’une valeur de 1,1 million $, le tribunal prévoit de rembourser les clients à qui Tradergroup doit de l’argent.

Plus d’actions
Partagez

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo