A
A

Corée du Sud: l'exchange Upbit obtient l’autorisation du régulateur

ven 17 Sep 2021 ▪ 21h30 ▪ 3 min de lecture - par Thomas Poirier

La plateforme Upbit est devenue le premier exchange de cryptomonnaies en Corée du Sud à être approuvé par la Commission des services financiers (FSC). C’est ce qu’a rapporté CoinDesk Korea, citant le régulateur.

Selon le rapport, le Service de renseignement financier (FIU) de la FSC a examiné le rapport d’activité de la société Dunama Co, Ltd, qui est l’opérateur d’Upbit. Suite à cet examen, l’agence a estimé que la plateforme était conforme aux normes du Groupe d’action financière (FATF).

Le 20 août, la plateforme Upbit a été l’un des premiers opérateurs à soumettre un rapport au FIU en vertu de la loi sur les paiements spéciaux. La banque K-Bank, qui coopère avec l’exchange crypto, à son tour, a confirmé que la société utilise des comptes enregistrés à des noms d’utilisateur réels pour l’identification des clients.

A présent, seules six entreprises ont fourni au FIU les documents requis pour procéder à des activités liées aux actifs numériques. Les derniers en date sont Korea Digital Exchange (opérateur de Flybit) et la plateforme Korea Digital Asset de la KB Kookmin Bank.

Les exchanges de Bitcoins sud-coréennes sont tenus de se faire enregistrer auprès de la FSC avant le 24 septembre 2021. Pour ce faire, ils doivent se conformer aux exigences de l’agence, et notamment veiller au respect des procédures KYC avec les banques partenaires. Ces dernières sont réticentes à étendre leur coopération avec les plateformes de trading par crainte d’une surveillance accrue de la part des régulateurs financiers.

Selon Financial Times, 40 des quelque 60 opérateurs d’exchanges crypto du pays cesseront leurs activités dans une semaine en raison du non-respect des normes de la FSC. Ils sont tenus d’informer les clients de la fermeture éventuelle au plus tard le 17 septembre.

Trois plateformes au moins telles que Gopax, Bybit et Binance, ont déjà effectué cette démarche. La première a déclaré qu’elle était actuellement en pourparlers avec une institution financière anonyme pour « mettre en place un compte de vérification pour les dépôts et les retraits à son vrai nom ». La deuxième et la troisième ont annoncé la clôture des opérations avec le won sud-coréen.

Rappelons que le Parti démocratique Toburo de la Corée du Sud, a proposé l’adoption d’une loi qui retarderait d’un an l’introduction d’une taxe sur les plus-values des transactions en cryptomonnaies.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Thomas Poirier avatar
Thomas Poirier

Je suis sûr que la blockchain et les cryptomonnaies représentent le futur, et je veux faire passer cette idée à tout le monde car plus il y aura de monde à croire aux cryptomonnaies, plus vite le futur arrivera.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !