NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Covid-19 : La Chine crée un passeport basé sur la blockchain

Comment la cryptomonnaie pourrait-elle aider à lutter contre la pandémie de la Covid-19 ? Cette question a pendant longtemps été au cœur des discussions entre les financiers et les professionnels de la santé. Si jusque-là aucune réponse n’a vraiment été trouvée, la Chine a, elle, découvert la recette miracle pour créer la fusion parfaite entre la blockchain et la lutte contre la pandémie. Cette recette miracle a un nom : le passeport numérique COVID-19.

China flag

Un passeport numérique entièrement sécurisé

En collaboration avec le développeur d’Ethereum ConsenSys, l’Université chinoise de Hong Kong a lancé le passeport numérique de santé Medoxie COVID-19. Il repose entièrement sur la blockchain et est présenté comme l’une des meilleures solutions pour permettre aux professionnels dans le secteur de la santé de repousser les frontières de la pandémie.

Dans la pratique, comment ça fonctionne ? Le passeport utilise la blockchain dans le but d’enregistrer les événements liés au COVID-19 chez un patient : résultats des tests, contrôles de température, vaccinations, etc. De cette façon, selon l’équipe en charge de sa conception, il fournit une solution sûre pour la réouverture économique dans le monde post-covid.

D’après les concepteurs du passeport numérique COVID-19, il n’y a rien à craindre en ce qui concerne la sécurité des données personnelles et informations des utilisateurs. Elles seront stockées de manière confidentielle.

Malheureusement, avant que le passeport ne soit utilisé par tout le monde, il doit faire ses preuves. Pour cela, dans un premier temps, il ne sera accessible qu’aux professionnels de la santé et aux universitaires du secteur de la santé de Hong Kong. Si les essais sont concluants, le passeport sera mis à disposition de toutes les personnes qui le souhaitent.

« Répondre de manière proactive au Covid-19 »

Avec la stratégie vaccinale mise en place dans plusieurs pays, la situation sanitaire mondiale semble s’améliorer. C’est dans ce contexte que le passeport numérique COVID-19 trouve toute son utilité. Selon le Dr Arafet Ben Makhlouf, il est une réelle innovation qui sera utile à bien des égards.

« Nous [ConsenSys, NDLR] sommes fiers de soutenir l’université chinoise de Hong Kong dans ses efforts pour appliquer des technologies innovantes afin d’aider le secteur de la santé et les communautés à répondre de manière proactive au Covid-19 et à effectuer une transition vers un retour à la vie normale ».

Pour réussir le projet du passeport numérique, ConsenSys a puisé dans ses réserves financières ; réserves constituées grâce à d’importants investissements. À titre illustratif, en avril 2021, la firme a levé 65 millions de dollars auprès de JPMorgan Chase, Mastercard et UBS.

Utiliser la technologie de la blockchain dans le but de lutter avec succès contre la pandémie de la Covid-19, tel est le pari pris par l’Université chinoise de Hong Kong. En s’appuyant sur sa collaboration avec la firme ConsenSys, elle a créé un passeport numérique COVID-19 dans le but de sauvegarder toutes les informations des utilisateurs sur la blockchain. Dans les faits, c’est pratique. Il ne reste plus qu’à attendre la fin de la phase expérimentale.

Plus d’actions
Partagez

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo